copy the linklink copied!Résumé

Le tourisme est un moteur important pour la croissance économique, mondiale comme locale. Il représente directement, en moyenne, 4.4 % du PIB, 6.9 % de l’emploi et 21.5 % des exportations de services dans la zone OCDE, et la poursuite de son expansion offre de perspectives de développement durable et inclusif. Toutefois, des politiques intégrées et tournées vers l’avenir sont nécessaires pour veiller à ce que cet essor bénéficie davantage aux populations, aux territoires et aux entreprises.

copy the linklink copied!Tendances du tourisme

Fort de soixante ans de croissance constante, le tourisme maintient sa présence parmi les secteurs économiques les plus importants à l’échelle mondiale. Composante cruciale d’une économie des services en pleine expansion, il apporte des recettes et des devises, crée des emplois, stimule le développement régional et fait vivre les populations locales. Les exportations touristiques sont importantes pour l’économie et contribuent davantage à l’économie nationale que les autres secteurs exportateurs. Selon les estimations, chaque USD dépensé par des touristes internationaux dans les pays de l’OCDE génère en moyenne 0.89 USD de valeur ajoutée locale, contre 0.81 USD pour les exportations prises dans leur globalité.

À l’échelle mondiale, le tourisme continue de faire mieux que les prévisions de croissance à long terme, avec un nombre record de 1.5 milliard d’arrivées de touristes internationaux en 2019. La croissance du tourisme à destination des pays de l’OCDE dépasse la moyenne mondiale depuis 2014, sous l’effet d’une forte croissance au cours de ces dernières années. Les pays de l’OCDE, qui comptent parmi les principales destinations touristiques du monde, absorbent plus de la moitié des arrivées mondiales (56.9 %) et des recettes liées aux voyages (61.1 %). S’ajoutent aux bénéfices du tourisme international ceux du tourisme interne, pierre angulaire du secteur dans la majorité des pays de l’OCDE : en moyenne, 75 % des dépenses liées au tourisme sont effectuées par la population résidente d’un pays.

Les perspectives du secteur du tourisme sont mitigées à court terme, sous l’effet notamment de l’incertitude économique et de chocs externes (alertes sanitaires, phénomènes météorologiques extrêmes). À long terme, toutefois, on prévoit une poursuite de la croissance du tourisme.

copy the linklink copied!Grandes priorités pour l’action publique

Si, globalement, la croissance de ce secteur dynamique est positive, les pouvoirs publics s’emploient de plus en plus à concevoir des politiques visant à maximiser les bénéfices économiques, environnementaux et sociaux du tourisme tout en réduisant les tensions qui apparaissent quand sa croissance n’est ni planifiée, ni gérée. Les mesures dans ce sens sont devenues une priorité. Par exemple, des initiatives ont été mises en place pour faire face au surpeuplement de destinations particulièrement prisées ; pour étendre les bénéfices, économiques et autres, du tourisme aux régions moins visitées ; pour créer de nouveaux produits visant à prolonger la saison touristique ; et pour favoriser la productivité, une meilleure utilisation des ressources et une plus grande stabilité de l’emploi. Afin que ces initiatives aient les effets escomptés, les pays renforcent leurs mécanismes de coordination et de mise en œuvre, réforment les pratiques de gestion des destinations, modernisent les textes applicables, adoptent des solutions numériques, renforcent le dialogue avec la société civile et associent le secteur privé à l’action publique.

Les pouvoirs publics font actuellement face à deux problématiques critiques du point de vue de la gestion du secteur touristique : comment mettre à profit les avantages de la transformation numérique, et comment garantir la mise en œuvre de politiques touristiques durables.

La technologie continue d’avancer à grands pas, et elle change la donne tant pour les entreprises touristiques que pour les responsables publics. L’évolution rapide de l’économie collaborative, des systèmes de paiement mobile, des applications de réalité virtuelle et augmentée, de la technologie des chaînes de blocs et de l’intelligence artificielle se fera probablement ressentir sur les produits, les modèles économiques et les services du secteur touristique, ainsi que sur les choix faits par les visiteurs. Il peut donc être nécessaire de mener une réflexion stratégique, d’adopter de nouveaux textes et d’agir en vue de maximiser les possibilités et de protéger les consommateurs. Les pouvoirs publics ont un rôle important à jouer dans la mise en place des conditions idoines pour que toutes les entreprises prennent part à la transformation numérique du secteur.

Les pouvoirs publics favorisent activement un développement du tourisme porteur de bénéfices économiques manifestes, mais aussi d’avantages d’ordre plus général pour les territoires, les populations locales, les entreprises, les employés et les visiteurs. Le succès du tourisme ne peut plus se mesurer à la seule aune des arrivées, des emplois et des recettes. Les autorités ont désormais une tendance marquée à vouloir favoriser un partage plus égal des bénéfices du tourisme avec les populations locales, et des progrès ont été réalisés à cet égard.

copy the linklink copied!Messages clés à l’intention des pouvoirs publics

Prôner des politiques du tourisme intégrées et tournées vers l’avenir

  • Définir des approches cohérentes et tournées vers l’avenir pour la conception des politiques et programmes en matière de tourisme, en s’appuyant sur des stratégies à long terme et des plans d’action souples.

  • Renforcer les mécanismes de coordination et les structures d’exécution afin de veiller à ce que les politiques convenues à l’échelon national soient uniformément mises en œuvre à l’échelon infranational, et associer les populations locales et les entreprises pour faire en sorte que les destinations locales puissent pleinement profiter des bénéfices d’une économie touristique dynamique.

copy the linklink copied!Préparer les entreprises touristiques au monde numérique

  • Promouvoir activement la transformation numérique du tourisme en encourageant une mentalité numérique, en modernisant les textes applicables et en renforçant la capacité des PME à trouver leur place dans les écosystèmes numériques.

  • Encourager l’adoption des nouvelles technologies et l’investissement dans ces technologies, dans les compétences et dans l’innovation, aider les PME existantes du secteur du tourisme à tirer profit de la transformation numérique et œuvrer en faveur du développement de destinations touristiques intelligentes.

  • Favoriser des modèles économiques, des chaînes de valeur et des écosystèmes du tourisme tirant parti du numérique grâce à l’adoption de l’analytique des données et d’autres technologies structurantes, à l’optimisation des pratiques commerciales et au développement d’infrastructures, d’outils et de solutions numériques accessibles.

Redéfinir le succès du tourisme dans une optique de croissance durable

  • Accorder une plus grande importance aux piliers environnemental et socioculturel de la durabilité, afin d’apporter des bénéfices nets aux populations locales, de contribuer à la réalisation des ODD et de combattre le changement climatique.

  • Faire en sorte que les initiatives de développement du tourisme s’inscrivent dans le contexte plus général des stratégies de développement urbain, de développement régional et de développement économique du pays, et qu’elles soient menées en étroite collaboration avec les professionnels du secteur et la société civile.

  • Prendre des mesures supplémentaires pour intégrer systématiquement la durabilité dans les politiques du tourisme et les pratiques du secteur, afin de mieux accompagner la transition vers une économie du tourisme verte, décarbonée et résiliente face au changement climatique.

  • Garantir l’accès à des données comparables et récentes pour éclairer la prise de décision et pour mieux planifier une croissance du tourisme adaptée, de par son type et son ampleur, à chaque destination.

Mentions légales et droits

Ce document, ainsi que les données et cartes qu’il peut comprendre, sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s’exerçant sur ce dernier, du tracé des frontières et limites internationales, et du nom de tout territoire, ville ou région. Des extraits de publications sont susceptibles de faire l'objet d'avertissements supplémentaires, qui sont inclus dans la version complète de la publication, disponible sous le lien fourni à cet effet.

https://doi.org/10.1787/fa567e9c-fr

© OCDE 2020

L’utilisation de ce contenu, qu’il soit numérique ou imprimé, est régie par les conditions d’utilisation suivantes : http://www.oecd.org/fr/conditionsdutilisation.