copy the linklink copied!

Équipe américaine (Vista)

Aux États-Unis (district scolaire de Vista Unified), les travaux ont eu lieu pendant toute la durée du projet, l’expérience pédagogique s’étant déroulée sur deux années scolaires, de novembre 2015 à juin 2017. L’équipe américaine (Vista) a entrepris les deux cycles de collecte de données tant dans l’enseignement primaire que secondaire dans les disciplines artistiques ainsi qu’en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM).

Le district scolaire de Vista Unified a mené et financé l’expérience par le biais du programme intitulé Blueprint for Education Excellence and Innovation. Le district scolaire de Vista Unified est l’une des plus grandes administrations éducatives publiques située au nord du Comté de San Diego (Californie), composée de 29 établissements et de 5 autres fonctionnant comme des établissements indépendants à charte agréés par Vista Unified. Dans l’ensemble, Vista Unified assure l’éducation de quelque 25 000 élèves de la maternelle à la terminale, et d’environ 20 000 élèves inscrits dans un programme de formation pour adultes chaque année. Le contexte social dans lequel Vista Unified exerce ses activités est relativement compliqué, avec 58 % d’élèves bénéficiaires du dispositif donnant accès à des repas gratuits, 24 % d’élèves non anglophones apprenant l’anglais et 10 % d’élèves sans domicile fixe.

Comparée à l’ensemble du réseau international, l’équipe américaine (Vista) affichait le pourcentage le plus élevé d’élèves issus de l’immigration et issus d’un milieu socio-économique plus défavorisé, et les élèves de cette équipe avaient enregistré le score le plus faible au test de STIM pré-expérience.

Le développement professionnel des enseignants de l’équipe américaine (Vista) a consisté en un vaste programme de formation composé d’une session d’introduction au début du projet et de plusieurs activités de suivi organisées régulièrement pendant toute la durée de l’expérience. La tenue de fréquents ateliers et réunions a permis aux enseignants au sein des établissements de collaborer à la conception des activités pédagogiques et de mener des réflexions conjointes concernant leurs pratiques. Pour encourager davantage la collaboration avec les pairs, les enseignants ont utilisé une plateforme en ligne afin d’échanger des idées et du matériel se rapportant au projet.

Les enseignants ont révisé et utilisé en classe les plans de cours et référentiels de compétences de l’OCDE avec l’aide de coordinateurs qui ont rassemblé l’ensemble des expériences pédagogiques publiées sur plusieurs sites et les ont synthétisées dans des « continuums » cohérents (terminologie privilégiée à celle des référentiels de compétences). L’expérience pédagogique a été articulée autour de plusieurs stratégies adoptées en vue de développer la créativité et l’esprit critique chez les élèves. Elles ont contribué à accroître à l’échelle locale l’intérêt pour la mise en œuvre de méthodes d’apprentissage personnalisé, axées sur la capacité des élèves à apprendre.

Résultats de l’expérience selon les élèves

  • De meilleurs résultats au test de STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) et au test EPoC (évaluation du potentiel créatif)

  • Une plus grande importance accordée à la créativité et à l’esprit critique dans les cours d’arts visuels et de musique

  • Une meilleure opinion de leur propre niveau de compétences en créativité et en esprit critique

  • De meilleurs résultats observés chez les filles et les élèves issus d’un milieu socio-économique plus favorisé

En raison de l’absence de données sur les points de vue des enseignants, seules les déclarations des élèves ont fourni des informations sur l’évolution éventuelle des pratiques des enseignants en matière de créativité et d’esprit critique au cours du projet.

Le premier point important repose sur le fait que les élèves ont perçu les évolutions en matière de pédagogie dont les enseignants des autres équipes avaient fait part, notamment dans les cours d’arts visuels et de musique dans l’enseignement primaire. Pour ces élèves, l’expérience pédagogique a conduit à l’obtention de meilleurs scores au test de STIM et test EPoC, notamment aux épreuves de pensée convergente-intégrative (voir le graphique Figure 8.35). Comparés à leurs homologues du groupe de contrôle, les élèves du groupe expérimental ont amélioré leur capacité à correctement classer différents niveaux de créativité et d’esprit critique, démontrant ainsi une meilleure compréhension du sens à donner à ces compétences et de la manière dont elles se traduisent.

copy the linklink copied!
Graphique 8.35. Effets de l’expérience sur les résultats des élèves de l’équipe américaine (Vista)
Graphique 8.35. Effets de l’expérience sur les résultats des élèves de l’équipe américaine (Vista)

Remarques : EPoC : Évaluation du potentiel créatif ; AVM : arts visuels et musique. Les bâtons du diagramme représentent les estimations de coefficients tandis que les lignes noires symbolisent les intervalles de confiance. Tous les effets sont statistiquement significatifs avec un niveau de confiance estimé à 80 %. Le groupe expérimental et le groupe de contrôle ont été comparés après un appariement des coefficients de propension.

 StatLink https://doi.org/10.1787/888934123121

En moyenne, les filles et les élèves issus d’un foyer favorisé sur le plan socio-économique ont enregistré de meilleurs résultats, tout comme les élèves ayant bénéficié d’un délai plus important entre les mesures pré- et post-expérience.

La pluralité des contextes et des expériences pédagogiques a conduit à l’évaluation des effets directs et indirects de nombreuses variables explicatives concernant plusieurs résultats au niveau des élèves et des enseignants. La taille des échantillons n’a toutefois pas toujours permis de bien mettre en évidence, chez les élèves, les évolutions importantes observées en matière d’attitudes et de pratiques des enseignants. Si dans certains cas, les premières observations ont fait apparaître des résultats paradoxaux, le plan de suivi adopté pour le projet s’est toutefois avéré efficace et fructueux à bien des égards. La brève expérience pédagogique avec les enseignants a favorisé une certaine évolution de leurs méthodes d’enseignement et a influencé plusieurs dimensions de la créativité et de l’esprit critique des élèves. Les facteurs contextuels, l’ampleur des effets et leurs principaux bénéficiaires devront être évalués dans le cadre d’une étude de validation.

Les participants au projet

copy the linklink copied! picture

Remarques : EPoC : Évaluation du potentiel créatif ; STIM : sciences, technologie, ingénierie et mathématiques ; AVM : arts visuels et musique.

Par rapport aux autres équipes, on retrouvait dans l’équipe américaine (Vista) la deuxième plus forte prévalence d’élèves issus d’un milieu socio-économique plus défavorisé (soit 29 %, contre des pourcentages oscillant entre 2 et 30 % dans les autres équipes) et la présence la plus importante d’élèves issus de l’immigration (soit 44 %, contre un pourcentage minimum de 1 % observé dans le projet). Le score moyen au test de STIM pré-expérience était le plus faible score observé dans l’ensemble du réseau international (soit 36, contre un score maximum de 62), et aucune donnée n’a pu être traitée concernant la proportion de classes affichant un climat positif. S’agissant de l’opinion qu’avaient les élèves de leur propre niveau de compétences en créativité et en esprit critique, la proportion de ceux s’étant évalués comme assez créatifs ou très créatifs était supérieure à la moyenne (soit 83 %, contre des pourcentages observés dans le projet oscillant entre 67 et 91 %), tandis que sur le plan de l’esprit critique cette proportion se situait dans la moyenne (soit 69 %, contre des pourcentages allant de 58 à 82 % dans les autres équipes). Enfin, le temps écoulé entre la collecte de données pré- et post-expérience se situait dans la moyenne (soit 26 semaines, contre 13 à 42 semaines pour les autres équipes), tandis qu’aucune donnée n’était disponible concernant la durée des expériences pédagogiques auprès des élèves.

Dans l’ensemble, l’effectif d’élèves ayant pris part au projet dans l’équipe américaine (Vista) était composé de 850 élèves du primaire et 1 144 du secondaire, soit un total de 1 994 élèves. Les échantillons du groupe expérimental et du groupe de contrôle étaient de taille comparable, ce dernier représentant 50 % des élèves du primaire et 49 % des élèves du secondaire (voir la partie située à gauche du graphique Figure 8.36).

Le groupe de contrôle et le groupe expérimental ne présentaient que des différences mineures en termes de sexe et de milieu culturel, mais s’éloignaient parfois grandement de ce que l’on pourrait attendre d’un échantillon représentatif à l’échelle nationale (en prenant pour référence l’enquête PISA 2015 ; voir la section 7.4.3 du chapitre 7 pour plus de précisions au sujet des valeurs de référence de l’enquête PISA). Dans les deux niveaux d’enseignement et tant dans le groupe expérimental que le groupe de contrôle, le pourcentage de filles était légèrement inférieur à 50 %. Le groupe de contrôle et le groupe expérimental étaient équilibrés en termes de milieu socio-culturel des élèves (voir la partie située à droite du graphique Figure 8.36), même si l’on a observé une surreprésentation des élèves issus d’un milieu socio-culturel défavorisé dans l’enseignement primaire et des élèves issus d’un milieu socio-culturel favorisé dans l’enseignement secondaire.

copy the linklink copied!
Graphique 8.36. Élèves de l’équipe américaine (Vista) participant au projet
Graphique 8.36. Élèves de l’équipe américaine (Vista) participant au projet

Remarque : les données de référence de l’enquête PISA 2015 sont considérées comme représentatives de l’ensemble des élèves de 15 ans à l’échelle nationale.

 StatLink https://doi.org/10.1787/888934123140

Dans l’équipe américaine (Vista), 65 enseignants1 ont pris part au projet. À l’échelle des établissements, le questionnaire de référence a permis de recueillir les points de vue de quatre chefs d’établissement sur les projets d’innovations antérieurs et actuels.

Le taux de réponse observé parmi les élèves était acceptable : 58 % des 1 994 élèves ayant répondu à au moins un instrument pré- et post-expérience, tant dans les établissements d’enseignement primaire que secondaire. Pour les deux instruments évalués séparément, les taux d’attrition étaient les suivants : parmi les élèves ayant répondu à l’instrument pré-expérience (en amont de l’expérience), 51 % d’entre eux ont rempli le questionnaire post-expérience, 23 % ont passé le test de STIM post-expérience, 23 % le test d’AVM post-expérience et 41 % le test EPoC d’évaluation de la créativité post-expérience. Le traitement statistique utilisé pour garantir la comparabilité des résultats n’a causé que des pertes minimes de données. Cependant, l’absence de données a empêché de mener une analyse multivariée exhaustive de certains domaines de l’expérience, notamment dans les établissements d’enseignement secondaire.

Sur les 65 enseignants ayant participé au projet, aucun n’a répondu au questionnaire pré-expérience ou post-expérience, c’est pourquoi il n’existe pas de données directes sur les sentiments, pratiques et évaluations des enseignants de cette équipe en matière de créativité et esprit critique. Sur les quatre chefs d’établissement ayant rempli le questionnaire « Établissement » pré-expérience, aucun n’a répondu au questionnaire post-expérience.

Note

← 1. Au sein des équipes américaine (Vista, 11) hongroise (9), indienne (54), russe (1) et thaïlandaise (15), peu d’enseignants (90) ont participé aux deux cycles de l’étude et de la collecte de données durant les deux années scolaires. Le nombre total d’enseignants participants indiqué dans les tableaux statistiques est de 818, dans la mesure où ce chiffre tient compte du nombre de classes impliquées dans le projet. Toutefois, 728 enseignants ont effectivement pris part au projet, parmi lesquels 90 ont participé aux deux cycles dans leur équipe respective (hongroise, thaïlandaise et américaine [Vista]). Les données tirées des questionnaires du panel pour ces 90 enseignants ont été traitées séparément tout au long du rapport, car l’analyse n’avait fait état d’aucune différence significative dans le profil des réponses entre les deux années scolaires à l’étude.

Mentions légales et droits

Ce document, ainsi que les données et cartes qu’il peut comprendre, sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s’exerçant sur ce dernier, du tracé des frontières et limites internationales, et du nom de tout territoire, ville ou région. Des extraits de publications sont susceptibles de faire l'objet d'avertissements supplémentaires, qui sont inclus dans la version complète de la publication, disponible sous le lien fourni à cet effet.

https://doi.org/10.1787/8ec65f18-fr

© OCDE 2020

L’utilisation de ce contenu, qu’il soit numérique ou imprimé, est régie par les conditions d’utilisation suivantes : http://www.oecd.org/fr/conditionsdutilisation.