Avant-propos

Cette étude intervient à un moment clé pour le Maroc. Le pays a introduit, en 2015, une vision ambitieuse pour son système d’éducation, la « Vision Stratégique 2030 de l’éducation », et en 2016, des projets importants pour sa mise en œuvre. L’objectif de la Vision 2030 est de consolider les acquis des décennies passées en termes d’accès à l’éducation et d’assurer un apprentissage de qualité pour les élèves marocains quels que soient leurs milieux socio-économiques. La Vision accorde également une place centrale à la mise en place d’un cadre d’évaluation cohérent capable d’informer les acteurs éducatifs et d’assurer leur responsabilisation pour atteindre les objectifs fixés. C’est dans ce contexte que la présente étude vise à fournir aux Maroc les outils nécessaires pour la mise en œuvre de ce cadre d’évaluation.

Les examens du cadre d’évaluation de l’OCDE ont été lancés en 2013 pour répondre aux besoins des pays de mieux comprendre les pratiques et politiques d’évaluation ayant un impact sur les apprentissages et bénéficier d’une approche comparative internationale et du savoir-faire de l’OCDE en la matière. L’OCDE a aujourd’hui réalisé plus de 20 examens du cadre d’évaluation et le Maroc est l’un des premiers pays non-membres de l’OCDE à y participer.

Ce rapport est l’aboutissement d’un travail de deux ans de coopération entre le Maroc et l’OCDE. Il présente les recommandations de l’Organisation au Maroc pour développer son cadre d’évaluation et renforcer les apprentissages dès les premières années du primaire. Il aborde les quatre domaines de l’évaluation que sont l’évaluation des élèves, des enseignants, des écoles et du système éducatif, et analyse comment l’amélioration de chacune de ces composantes contribue à promouvoir les objectifs de la Vision. En particulier, le rapport met l’accent sur comment ces quatre domaines de l’évaluation contribuent à soutenir les efforts du Maroc pour améliorer l’apprentissage des élèves dans les premières années du primaire afin d’éviter le décrochage scolaire et l’abandon.

Cet examen s’inscrit dans le cadre du Programme-Pays Maroc de l’OCDE. Le Programme-pays est un nouvel outil de l’OCDE permettant à certaines économies partenaires de tirer profit de l’expertise et des bonnes pratiques de l’OCDE, de renforcer leurs institutions et les capacités pour des réformes publiques réussies. Le Programme-pays Maroc inclut 17 examens des politiques publiques, l’adhésion à 9 instruments juridiques de l’OCDE et une participation renforcée à 9 Comités de l’OCDE. En éducation, en plus du présent examen du cadre d’évaluation, le Maroc participe pour la première fois à l’enquête phare de l’OCDE sur les apprentissages des élèves de 15 ans, l’enquête PISA. L’OCDE et le Maroc ont aussi conjointement organisé un colloque visant à promouvoir l’innovation pédagogique au Maroc.

Avant tout, nous espérons que les recommandations de ce rapport soit utiles au Maroc pour mettre en œuvre des réformes lui permettant de développer un cadre d’évaluation cohérent au service de l’amélioration des apprentissages et d’atteindre les aspirations de la Vision 2030.

End of the section -- go next , or previous on the menu bar