Avant-propos

Les pouvoirs publics s’intéressent de plus en plus aux analyses comparatives internationales des possibilités d’apprentissage et des résultats de l’éducation lorsqu’ils doivent élaborer des politiques visant à améliorer les perspectives économiques et sociales des individus, à promouvoir une gestion plus efficace des systèmes scolaires et à mobiliser des ressources pour répondre à une demande croissante. La Direction de l’éducation et des compétences de l’OCDE concourt à ces efforts avec l’élaboration et l’analyse d’indicateurs quantitatifs, comparables à l’échelle internationale, qui sont publiés chaque année dans Regards sur l’éducation. Associés aux examens des politiques nationales menés par l’OCDE, ces indicateurs peuvent aider les pouvoirs publics à améliorer l’efficacité et l’équité de leur système d’éducation.

Regards sur l’éducation répond aux besoins d’un large éventail de lecteurs : des décideurs soucieux de tirer des enseignements politiques aux chercheurs en quête de données pour approfondir leurs analyses, en passant par l’opinion publique désireuse de savoir dans quelle mesure les établissements dans leur pays réussissent à former des élèves et des étudiants de classe internationale. Cette publication analyse la qualité des résultats de l’éducation, les leviers politiques et les facteurs contextuels qui conditionnent ces résultats, ainsi que les diverses formes de rendement privé et social générées par les investissements dans l’éducation.

Regards sur l’éducation est le fruit d’une longue et intense collaboration entre les gouvernements des pays de l’OCDE, les experts et institutions qui participent au Programme des indicateurs des systèmes d’enseignement de l’OCDE (INES) et le Secrétariat de l’OCDE. La Division Innovation et mesure du progrès de la Direction de l’éducation et des compétences de l’OCDE s’est chargée de la rédaction de la présente publication, sous la responsabilité de Dirk Van Damme et de Marie-Hélène Doumet et en collaboration avec Étienne Albiser, Andrea Borlizzi, Antonio Carvalho, Éric Charbonnier, Manon Costinot, Bruce Golding, Yanjun Guo, Corinne Heckmann, Massimo Loi, Simon Normandeau, Gara Rojas González, Daniel Sánchez Serra, Markus Schwabe, Giovanni Maria Semeraro, Choyi Whang et Hajar Sabrina Yassine. Valérie Forges s’est chargée du soutien administratif et Heewoon Bae, Pablo Fraser, Gabor Fulop, Julie Hepp, Noémie Le Donné et Violeta Lanza Robles ont fourni un soutien analytique ainsi que des conseils supplémentaires. Cassandra Davis, Sophie Limoges et Anne-Victoire Suteau ont apporté une précieuse contribution au processus éditorial et à la production de cet ouvrage. La préparation de ce rapport a été dirigée par les pays membres au travers du Groupe de travail INES et facilitée par les réseaux INES. Les membres des différents organismes et les experts qui ont contribué à cette publication en particulier et aux travaux du programme INES en général sont cités en fin d’ouvrage.

Même si de nombreux progrès ont été accomplis ces dernières années, les pays membres et l’OCDE continuent de renforcer l’adéquation entre les besoins politiques et les données disponibles les plus comparables à l’échelle internationale. La poursuite de ce dessein passe par de nombreux défis et compromis. Premièrement, les indicateurs doivent aborder des questions sur l’éducation qui comptent parmi les priorités politiques des pays et dont l’étude comparative dans une perspective internationale peut utilement compléter les analyses et les évaluations réalisées à l’échelle nationale. Deuxièmement, les indicateurs doivent se prêter autant que possible aux comparaisons internationales, mais doivent néanmoins laisser ressortir les spécificités nationales, de façon à pouvoir tenir compte des différences historiques, systémiques et culturelles entre les pays. Troisièmement, la présentation des indicateurs doit être aussi concise que possible, mais assez détaillée pour éviter de simplifier outre mesure les réalités complexes de l’éducation. Enfin, le souhait général est de limiter le plus possible la panoplie d’indicateurs, pour autant qu’elle demeure suffisamment étoffée pour servir de base de travail aux responsables politiques de pays où les enjeux sont différents dans le domaine de l’éducation.

L’OCDE continuera non seulement de relever ces défis avec détermination et d’élaborer des indicateurs dans des domaines où la collecte de données est réalisable et prometteuse, mais aussi d’étendre ses recherches à des domaines qui requièrent encore des travaux conceptuels importants. Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) et son prolongement dans l’Évaluation des compétences des adultes, administrée dans le cadre du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PIAAC), ainsi que l’Enquête internationale sur l’enseignement et l’apprentissage (TALIS) sont autant d’initiatives majeures de l’OCDE sur la voie de l’accomplissement de cet objectif.

Mentions légales et droits

Ce document, ainsi que les données et cartes qu’il peut comprendre, sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s’exerçant sur ce dernier, du tracé des frontières et limites internationales, et du nom de tout territoire, ville ou région. Des extraits de publications sont susceptibles de faire l'objet d'avertissements supplémentaires, qui sont inclus dans la version complète de la publication, disponible sous le lien fourni à cet effet.

© OCDE 2021

L’utilisation de ce contenu, qu’il soit numérique ou imprimé, est régie par les conditions d’utilisation suivantes : http://www.oecd.org/fr/conditionsdutilisation.