copy the linklink copied!Koweït

copy the linklink copied!Introduction

L’État du Koweït a créé le Fonds koweïtien pour le développement économique des pays arabes (KFAED) en 1961, en tant qu’institution de coopération pour le développement avec d’autres pays arabes. Le KFAED – premier fonds établi dans le monde arabe – octroie des prêts concessionnels destinés à des projets de développement qui revêtent une grande priorité pour les pays bénéficiaires. Depuis sa création, le KFAED a versé plus de 17.9 milliards USD d’aide à 107 pays, pour l’essentiel des pays à faible revenu ou moins avancés. Il convient de mentionner que l’aide publique au développement (APD) du Koweït a augmenté entre 2012 et 2017 à un moment où les recettes publiques étaient plutôt orientées à la baisse.

Le Fonds finance des projets dans divers secteurs, en particulier l’agriculture, l’électricité, l’irrigation, l’industrie, les transports, les télécommunications, l’eau et l’assainissement, ou encore la santé et l’éducation. Au cours des 4 dernières années, la plupart des opérations du Fonds ont été destinées à aider les pays partenaires à atteindre les 17 Objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030, en s’attachant plus particulièrement à éliminer la pauvreté partout dans le monde.

copy the linklink copied!Aide publique au développement 

En 2017, les apports totaux d’APD du Koweït se sont élevés à 570 millions USD1, soit 0.41 % de son revenu national brut (RNB). Son APD totale pour 2017 est en baisse de 47 % par rapport à 2016.

En 2017, 93 % de l’APD brute du Koweït ont été dispensés sous forme d’aide bilatérale, dont 1 % a été acheminé par le canal d’organisations multilatérales (contributions multibilatérales/extrabudgétaires). Le Koweït a affecté 4 % de son APD totale aux contributions au budget central d’organisations multilatérales.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 96.9 % de l’APD bilatérale du Koweït ont fait l’objet d’une programmation avec des pays partenaires, ce qui place la part de son aide-pays programmable bien au-dessus de la moyenne des fournisseurs de coopération pour le développement non membres du Comité d’aide au développement (CAD) qui s’établissait à 27.4 % (voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur l’aide-pays programmable). Les interventions de type projet ont représenté la totalité de cette aide.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, le Koweït a acheminé 98.8 % de son APD bilatérale brute par le biais du secteur public (ce qui représente une baisse par rapport à 2016, où cette part s’établissait à 99.7 %). En 2017, le Koweït n’a pas acheminé d’APD par le biais d’institutions du secteur privé, d’universités ou d’autres établissements d’enseignement et de recherche, ni par l’intermédiaire d’organisations non gouvernementales. Voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur les canaux d’acheminement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale du Koweït a été principalement orientée vers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Un montant de 482.4 millions USD a été alloué à l’Afrique, dont 310.5 millions USD à l’Afrique du Nord ; et 328.5 millions USD ont été dirigés vers l’Asie, dont 225.8 millions USD vers le Moyen-Orient. Le Koweït a alloué 171.9 millions USD à l’Afrique subsaharienne. Les dotations bilatérales à l’Afrique subsaharienne ont diminué par rapport à 2016.

En 2017, le Koweït a affecté 75.2 % de son APD bilatérale brute aux dix principaux bénéficiaires de son aide. Ses principaux bénéficiaires sont pour la plupart situés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, où le Koweït a mis en place des programmes avec huit pays, en droite ligne de l’intérêt prioritaire qu’il accorde à son voisinage immédiat. Les dotations à destination des contextes fragiles ont représenté 344 millions USD en 2017 (40.6 % de l’APD bilatérale brute). En savoir plus sur le soutien apporté aux contextes fragiles.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, le Koweït a dirigé 23.8 % de son APD bilatérale brute, soit 202.3 millions USD, vers les pays les moins avancés (PMA). Cette part, qui était de 21.9 % en 2016, s’inscrit en hausse et est supérieure à la moyenne des fournisseurs de coopération pour le développement non membres du CAD pour 2017 (12.3 %). Ce sont les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure (PRITI) qui ont reçu la part la plus importante de l’APD bilatérale koweïtienne en 2017 (62 %).

L’APD totale du Koweït en faveur des PMA a représenté 0.10 % de son RNB en 2017, ce qui est inférieur à l’objectif de 0.15-0.20 % fixé par les Nations Unies. Cette aide comprend des apports multilatéraux imputés, c'est-à-dire qui tiennent compte des contributions acheminées par le biais d’organisations multilatérales, calculées sur la base de la répartition par destination géographique des versements multilatéraux.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 47.1 % des engagements du Koweït au titre de l’APD bilatérale ont été affectés aux infrastructures et services sociaux, soit un montant de 342.8 millions USD, une place importante ayant été accordée au soutien à l’eau et l’assainissement (201.1 millions USD) et à la santé (123 millions USD). L’aide humanitaire a représenté 1 million USD. Cette même année, les engagements du Koweït en faveur de la promotion de l’aide pour le commerce ainsi que de l’amélioration des résultats commerciaux des pays en développement et de leur intégration dans l’économie mondiale se sont élevés à 277.9 millions USD (soit 42.2 % de l’aide bilatérale ventilable).

copy the linklink copied!Cadre institutionnel

La loi n° 35 de 1961 a créé l’assise juridique requise pour permettre au KFAED de faire office d’organisme d’exécution dans tous les pays en développement pour le compte du gouvernement du Koweït. Le KFAED œuvre sous la supervision générale du Premier ministre qui, dans la pratique, délègue cette fonction au ministre des Finances. D’autres ministères et administrations publiques ainsi que des organisations non gouvernementales contribuent également à la promotion du développement au niveau international, notamment le ministère des Affaires étrangères, qui peut aussi apporter une aide humanitaire. Le mandat du Fonds a été transféré au ministère des Affaires étrangères en 2003.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Résultats obtenus au regard des engagements pris en faveur de l’efficacité de la coopération pour le développement

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Consulter le Tableau de bord de suivi du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (en anglais).

copy the linklink copied!Ressources complémentaires

Fonds koweïtien pour le développement économique des pays arabes (KFAED) : https://www.kuwait-fund.org/en/web/kfund/home.

Statut de Participant aux travaux du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE. Notification à l’OCDE depuis 1970.

← 1. Ce chapitre s’appuie sur une notification partielle du Koweït au moment de la rédaction du rapport, ce qui induit une sous-estimation de l’APD du pays pour 2017.

Mentions légales et droits

https://doi.org/10.1787/5cd4ba84-fr

© OCDE 2019

La copie, le téléchargement ou l’impression du contenu OCDE pour une utilisation personnelle sont autorisés. Il est possible d’inclure des extraits de publications, de bases de données et de produits multimédia de l’OCDE dans des documents, présentations, blogs, sites internet et matériel pédagogique, sous réserve de faire mention de la source et du copyright. Toute demande en vue d’un usage public ou commercial ou concernant les droits de traduction devra être adressée à [email protected]. Toute demande d’autorisation de photocopier une partie de ce contenu à des fins publiques ou commerciales devra être soumise au Copyright Clearance Center (CCC), [email protected], ou au Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC), [email protected].