copy the linklink copied!Kazakhstan

copy the linklink copied!Introduction

La loi du Kazakhstan sur l’aide publique au développement (APD) met en place le socle juridique nécessaire à la création d’un organisme spécialisé, provisoirement dénommé Agence du Kazakhstan pour l’aide internationale au développement (KAZAID), qui relèvera du ministère des Affaires étrangères et qui aura pour mission d’assurer la mise en œuvre des activités de coopération pour le développement. En attendant, c’est le ministère des Affaires étrangères qui est expressément chargé de veiller à l’application des grands axes de la politique d’APD du Kazakhstan, y compris les activités d’APD proprement dites.

copy the linklink copied!Aide publique au développement

En 2017, les apports totaux d’APD du Kazakhstan se sont élevés à 35 millions USD, soit 0.02 % de son revenu national brut (RNB). Son APD totale en 2017 s’est inscrite en hausse de 14 % par rapport à 2016.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 67 % de l’APD brute du Kazakhstan ont été dispensés sous forme d’aide bilatérale, dont 81 % ont été acheminés par le canal d’organisations multilatérales (contributions multibilatérales/extrabudgétaires). Le Kazakhstan a affecté 33 % de son APD totale aux contributions au budget central d’organisations multilatérales.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 25.5 % de l’APD bilatérale du Kazakhstan ont fait l’objet d’une programmation avec des pays partenaires, ce qui aligne la part de l’aide-pays programmable kazakhe sur la moyenne des fournisseurs non membres du Comité d’aide au développement (CAD), qui s’établit à 27.4 % (voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur l’aide-pays programmable). Les interventions de type projet ont représenté 72.1 % de cette aide.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, le Kazakhstan a acheminé 18.6 % de son APD bilatérale brute par le biais du secteur public (ce qui représente une baisse par rapport à 2016, où cette part s’établissait à 30.8 %). En 2017, le Kazakhstan n’a pas acheminé d’APD par le biais d’institutions du secteur privé, ni d’universités ou autres établissements d’enseignement et de recherche. Voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur les canaux d’acheminement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale dirigée vers des organisations de la société civile (OSC) ou transitant par celles-ci s’est élevée à 0.04 million USD. Entre 2016 et 2017, l’APD apportée aux OSC ou acheminée par leur intermédiaire a diminué en pourcentage de l’APD bilatérale (passant de 0.3 % à 0.2 %).

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale du Kazakhstan a été principalement orientée vers l’Asie. Un montant de 6.1 millions USD a été alloué à l’Asie, essentiellement à l’Asie du Sud et à l’Asie centrale. Aucune dotation n’a été consacrée à l’Afrique subsaharienne, de même que les années précédentes.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’intégralité de l’APD bilatérale du Kazakhstan a été affectée à ses cinq principaux bénéficiaires, à savoir l’Afghanistan, le Tadjikistan, le Kirghizistan, la République de Macédoine du Nord et Antigua-et-Barbuda, ainsi qu’à la Mongolie. Les dotations à destination des contextes fragiles ont représenté 3.9 millions USD en 2017 (16.4 % de l’APD bilatérale brute). En savoir plus sur le soutien apporté aux contextes fragiles.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, le Kazakhstan a dirigé 10.7 % de son APD bilatérale brute, soit 2.5 millions USD, vers les pays les moins avancés (PMA). Cette part, qui était de 3.9 % en 2016, est inférieure à la moyenne des fournisseurs non membres du CAD pour 2017 (12.3 %). En 2017, les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure (PRITI) ont reçu 7 % de l’APD bilatérale du Kazakhstan, sachant que 81.8 % de cette aide n’étaient pas ventilés par groupe de revenu.

L’APD totale du Kazakhstan en faveur des PMA a représenté 0.00 % de son RNB en 2017, ce qui est inférieur à l’objectif de 0.15-0.20 % fixé par les Nations Unies. Cette aide comprend des apports multilatéraux imputés, c'est-à-dire qui tiennent compte des contributions acheminées par le biais d’organisations multilatérales, calculées sur la base de la répartition par destination géographique des versements multilatéraux.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Cadre institutionnel

La vision du Kazakhstan pour la politique étrangère 2014-2020 guide la contribution du pays aux efforts de la communauté internationale en matière de coopération pour le développement. La vision du Kazakhstan pour l’APD (avril 2013) définit la marche à suivre par le pays pour devenir fournisseur de coopération pour le développement. La loi n° 263-V relative à l’Aide publique au développement (décembre 2014) énonce les principaux objectifs, principes, compétences et priorités sectorielles attachés à l’APD du Kazakhstan. En vertu de l’article 6 de cette loi, le décret présidentiel n° 415 relatif à l’approbation des principales orientations de la politique d’APD du pays pour la période 2017-2020 (janvier 2017) fixe les priorités géographiques et sectorielles, les formes et mécanismes de financement, ainsi que les principaux paramètres et instruments à utiliser pour les activités concrètes que le Kazakhstan mènera jusqu’en 2020 dans le domaine de l’aide publique au développement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Notification à l’OCDE depuis 2015.

Mentions légales et droits

https://doi.org/10.1787/5cd4ba84-fr

© OCDE 2019

La copie, le téléchargement ou l’impression du contenu OCDE pour une utilisation personnelle sont autorisés. Il est possible d’inclure des extraits de publications, de bases de données et de produits multimédia de l’OCDE dans des documents, présentations, blogs, sites internet et matériel pédagogique, sous réserve de faire mention de la source et du copyright. Toute demande en vue d’un usage public ou commercial ou concernant les droits de traduction devra être adressée à [email protected]. Toute demande d’autorisation de photocopier une partie de ce contenu à des fins publiques ou commerciales devra être soumise au Copyright Clearance Center (CCC), [email protected], ou au Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC), [email protected].