copy the linklink copied!Hongrie

copy the linklink copied!Introduction

La Stratégie de coopération internationale pour le développement et la Vision stratégique pour l’aide humanitaire internationale de la Hongrie pour la période 2014-20 visent à promouvoir un développement durable, notamment en stimulant le développement économique, en renforçant les capacités humaines locales, en développant les services de santé et en favorisant la gestion de l’eau. Cette stratégie met largement l’accent sur la participation d’acteurs aussi bien publics que privés, tout en cherchant à associer les organisations de la société civile. La Hongrie a également mis en œuvre un certain nombre d’initiatives en matière d’éducation pour faciliter le transfert de connaissances, comme le programme de bourses d’études Stipendium Hungaricum.

Cette stratégie est complétée par un Plan d’action pour 2018-20. Un examen à mi-parcours de la stratégie a été réalisé en 2017 de façon à en assurer la conformité avec les objectifs du Programme 2030. Une nouvelle stratégie, en cours d’élaboration, sera présentée pour adoption d’ici à 2020. Elle visera à rationaliser la coopération hongroise pour le développement, tout en favorisant une plus grande adhésion aux politiques et initiatives de développement de l’UE et de l’OCDE.

Le Comité d’aide au développement (CAD) a consacré à la Hongrie un examen à mi-parcours en juin 2019.

copy the linklink copied!Aide publique au développement 

En 2017, la majeure partie de l’aide publique au développement (APD) de la Hongrie (74 %) a été dispensée par le canal multilatéral, principalement par le biais des institutions de l’Union européenne. L’APD bilatérale a été axée sur l’éducation (63.9 %) et fait l’objet d’une programmation avec les pays partenaires (85 %).

En 2018, les apports totaux d’APD de la Hongrie se sont élevés à 190 millions USD (données préliminaires, en prix courants), selon la nouvelle méthodologie de l’équivalent don (voir les notes méthodologiques pour plus d’informations) adoptée par les membres du CAD en vue de son application à compter de la notification des apports de 2018, qui permet de mesurer avec plus d’exactitude l’effort effectivement fourni par les donneurs lorsqu’ils accordent des prêts de développement. Ce chiffre représente 0.14 % du revenu national brut (RNB). Selon l’ancienne méthodologie fondée sur les flux financiers, l’APD nette s’élèverait à 190 millions USD en 2018, soit une augmentation de 20.7 % en termes réels par rapport à 2017.

La part non liée de l’APD bilatérale de la Hongrie (hors frais administratifs et coût des réfugiés sur son territoire) a été de 86.6 % en 2017, alors que la moyenne des pays du CAD était de 82.1 %. L’élément de libéralité de l’APD totale a été de 100 % en 2017.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 26 % de l’APD hongroise ont été dispensés sous forme bilatérale, dont 11 % ont été acheminés par le canal d’organisations multilatérales (contributions multibilatérales/extrabudgétaires). La Hongrie a affecté 74 % de son APD totale aux contributions au budget central d’organisations multilatérales. En savoir plus sur le financement multilatéral du développement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’aide-pays programmable (APP) a représenté 85 % de l’APD bilatérale hongroise, contre 48 % pour la moyenne des pays du CAD (voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur l’aide-pays programmable). Les interventions de type projet ont représenté 15 % de l’APP.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, la Hongrie a acheminé 87.2 % de son APD bilatérale brute par le canal du secteur public (contre 74.4 % en 2016) et 11 % par celui des organisations multilatérales. Voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur les canaux d’acheminement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale brute dirigée vers des organisations de la société civile (OSC) ou transitant par celles-ci s’est élevée à 294 000 USD. Entre 2016 et 2017, l’APD apportée aux OSC ou acheminée par leur intermédiaire a diminué en pourcentage de l’aide bilatérale (passant de 2 % à 1 %). En savoir plus sur les dotations d’APD destinées aux OSC ou transitant par leur intermédiaire et sur les Journées de la société civile.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale de la Hongrie a été principalement orientée vers l’Asie. Un montant de 8.6 millions USD a été affecté à l’Asie extrême-orientale, et 5.4 millions USD ont été dirigés vers l’Asie du Sud et l’Asie centrale.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, la Hongrie a affecté 54 % de son APD bilatérale brute aux dix principaux bénéficiaires de son aide. Conformément à sa stratégie de coopération pour le développement et au Plan d’action pour 2018-20 dont elle s’assortit, la Hongrie a établi une liste de neuf pays partenaires stratégiques situés en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie/Asie du Sud-Est, en Europe orientale et dans les Balkans occidentaux. Quatre de ses partenaires prioritaires figuraient parmi les dix principaux bénéficiaires de son aide en 2017. Le soutien destiné aux contextes fragiles a atteint un montant de 9 millions USD en 2017 (22 % de l’APD bilatérale brute). En savoir plus sur le soutien apporté aux contextes fragiles.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, la Hongrie a affecté 11 % de son APD bilatérale brute (4 millions USD) aux pays les moins avancés (PMA), contre 23.5 % pour la moyenne des pays du CAD. Il s’agit-là d’une augmentation par rapport à 2016 (8.9 %). Ce sont les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure qui ont reçu la part la plus importante de son APD bilatérale en 2017 (39.7 %), suivis de près par les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure (38.1 %), mais il faut noter que 11.2 % de cette aide n’étaient pas ventilés par groupe de revenu.

L’APD totale de la Hongrie aux PMA a représenté 0.02 % de son RNB en 2017(y compris apports multilatéraux imputés), ce qui est inférieur à l’objectif de 0.15-0.20 % fixé par les Nations Unies.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 71.9 % des engagements d’APD bilatérale de la Hongrie (28 millions USD) ont été affectés à l’infrastructure et aux services sociaux, une place particulièrement importante étant accordée à l’éducation (25.2 millions USD). L’aide humanitaire a représenté 0.2 million USD. Par ailleurs, les engagements de la Hongrie en faveur de la promotion de l’aide pour le commerce ainsi que de l’amélioration des résultats commerciaux des pays en développement et de leur intégration dans l’économie mondiale ont représenté 2.4 millions USD (6.9 % de l’aide bilatérale ventilable) en 2017.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Cadre institutionnel

Le programme hongrois de coopération pour le développement est mis en œuvre par des ministères sectoriels et d’autres administrations, tandis que le ministère des Affaires étrangères et du Commerce joue un rôle clé dans la mise en œuvre et la coordination. En 2017, le ministère de l’Économie nationale a été l’entité publique qui a versé le plus d’APD (54.5 %), étant responsable des dotations multilatérales, qui ont représenté 74 % de l’APD brute. Celles-ci comprennent les contributions au budget et aux fonds de l’UE, aux institutions financières internationales et à l’Organisation internationale du travail.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Système d’évaluation

Les projets de coopération pour le développement font l’objet d’un bilan et d’une évaluation ex post, en fonction des possibilités budgétaires. Lorsque les ressources sont limitées, bilans et évaluations sont conduits par mission, en fonction d’un ensemble de critères prédéfinis qui sont également utilisés lors du processus de sélection. Les projets de grande envergure peuvent être soumis à des évaluations fondées sur ces mêmes critères. Tous les contrats contiennent des clauses prévoyant que le bénéficiaire du don mène une évaluation du projet dans le cadre de l’exercice de redevabilité. Les enseignements dégagés sont rassemblés et intégrés à une base de données qu’utilise le ministère du Développement international.

Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce de la Hongrie élabore actuellement un guide du suivi et de l’évaluation qui, complété par un formulaire d’évaluation, sera utilisé pour le suivi et l’évaluation de certains projets et programmes. Ce guide de suivi deviendra une composante clé de la préparation des missions à l’étranger des diplomates, dans la mesure où les diplomates jouent un rôle central dans le processus de suivi. En savoir plus sur l’évaluation en Hongrie.

Consulter le site web du Centre de ressources du CAD sur l'évaluation du développement (DEReC) pour plus d’informations sur les évaluations de la coopération hongroise pour le développement.

copy the linklink copied!Résultats obtenus au regard des engagements pris en faveur de l’efficacité de la coopération pour le développement

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Consulter le Tableau de bord de suivi du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (en anglais).

Membre du Comité d’aide au développement de l’OCDE (CAD) depuis 2016.

Mentions légales et droits

https://doi.org/10.1787/5cd4ba84-fr

© OCDE 2019

La copie, le téléchargement ou l’impression du contenu OCDE pour une utilisation personnelle sont autorisés. Il est possible d’inclure des extraits de publications, de bases de données et de produits multimédia de l’OCDE dans des documents, présentations, blogs, sites internet et matériel pédagogique, sous réserve de faire mention de la source et du copyright. Toute demande en vue d’un usage public ou commercial ou concernant les droits de traduction devra être adressée à [email protected]. Toute demande d’autorisation de photocopier une partie de ce contenu à des fins publiques ou commerciales devra être soumise au Copyright Clearance Center (CCC), [email protected], ou au Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC), [email protected].