copy the linklink copied!Pologne

copy the linklink copied!Introduction

En septembre 2018, la Pologne a mis à jour son programme pluriannuel de coopération pour le développement 2016-20, ajoutant le Liban et l’Ouganda parmi ses pays prioritaires. Ses activités de coopération ciblent particulièrement ses voisins orientaux, 4 de ses 12 pays prioritaires se situant dans cette région. Le programme révisé est axé sur les priorités thématiques suivantes : bonne gouvernance, démocratie et droits de la personne, capital humain, entrepreneuriat et secteur privé, agriculture durable et développement rural et, enfin, protection de l’environnement. Il met également l’accent sur les migrations en tant que problématique transversale et entend accorder une place plus importante à la responsabilité sociale des entreprises.

En novembre 2019, un examen à mi-parcours des activités de coopération pour le développement de la Pologne, réalisé par le Comité d’aide au développement (CAD), donnera suite au premier Examen par les pairs de 2016 et évaluera les progrès accomplis au regard d’aspects tels que l’axe stratégique, l’aide aux pays les moins avancés (PMA) et le déliement de l’aide.

copy the linklink copied!Aide publique au développement

La Pologne a accru son aide publique au développement (APD) de plus de 80 % depuis 2014, une augmentation qui s’explique par des contributions plus importantes à l’Union européenne et par l’expansion de son aide bilatérale. La Pologne a progressé en matière de déliement de l’aide entre 2016 et 2017 (la part non liée passant de 34.5 % à 60.3 %). En revanche, ses dotations en faveur des PMA ont nettement reculé, passant de 42.0 % en 2016 à 6.5 % en 2017, du fait de volumes inférieurs d’aide à destination de l’Éthiopie et de la République-Unie de Tanzanie. Depuis 2014, la Pologne ne cesse d’accroître la part bilatérale de sa coopération, celle-ci passant de 22 % en 2014 à 35 % en 2017.

En 2018, les apports totaux d’APD de la Pologne se sont élevés à 763 millions USD (données préliminaires, en prix courants), selon la nouvelle méthodologie de l’équivalent don (voir les notes méthodologiques pour plus d’informations) adoptée par les membres du CAD en vue de son application à compter de la notification des apports de 2018, qui permet de mesurer avec plus d’exactitude l’effort effectivement fourni par les donneurs lorsqu’ils accordent des prêts de développement. Ce chiffre représente 0.14 % du revenu national brut (RNB). Selon l’ancienne méthodologie fondée sur les flux financiers, l’APD nette en 2018 s’élèverait à 754 millions USD, soit une hausse de 5.4 % en termes réels par rapport à 2017.

La part non liée de l’APD bilatérale de la Pologne (hors frais administratifs et coût des réfugiés dans le pays donneur) a été de 60.3 % en 2017 (ce qui représente une hausse par rapport à 2016, où cette part s’établissait à 34.5 %), pour une moyenne des pays du CAD de 82.1 %. L’élément de libéralité de l’APD totale a été de 99.6 % en 2017. Les apports ne revêtant pas la forme de dons ont représenté 1.9 % de l’APD brute.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 35 % de l’APD brute polonaise ont été dispensés sous forme d’aide bilatérale, dont 43 % ont été acheminés par le canal d’organisations multilatérales (contributions multibilatérales/extrabudgétaires). La Pologne a affecté 65 % de son APD totale aux contributions au budget central d’organisations multilatérales. En savoir plus sur le financement multilatéral du développement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Note : étant donné que la Pologne a commencé à notifié ses apports au niveau des activités en 2013, aucune donnée sur l’APD multibilatérale n’est présentée dans ce graphique.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’aide-pays programmable (APP) a représenté 48 % de l’APD bilatérale de la Pologne, comme la moyenne des pays du CAD (48 %) (voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur l’aide-pays programmable). Les interventions de type projet ont représenté 33 % de l’APP.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, la Pologne a acheminé 46.9 % de son APD bilatérale brute par le biais du secteur public (ce qui représente une baisse par rapport aux 57.2 % de 2016). La part de l’APD bilatérale acheminée par le canal d’organismes du secteur privé s’est établie à 0.1 %. En 2017, la Pologne a acheminé 1 million USD par l’intermédiaire d’universités ou d’autres établissements d’enseignement et de recherche, soit 0.6 % de son APD bilatérale brute. Voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur les canaux d’acheminement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale de la Pologne dirigée vers des organisations de la société civile (OSC) ou transitant par celles-ci s’est élevée à 24 millions USD. Entre 2016 et 2017, l’APD apportée aux OSC ou acheminée par leur intermédiaire a augmenté en pourcentage de l’APD bilatérale, passant de 8.2 % à 9.7 %. En savoir plus sur les apports d’APD acheminés vers ou par des OSC et sur les Journées de la société civile.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale de la Pologne a été principalement orientée vers l’Europe, qui a reçu 126 millions USD (50.7 % de l’APD bilatérale). Si la part de l’APD bilatérale polonaise dirigée vers le Moyen-Orient s’est accrue, passant de 7.1 % en 2016 à 29.6 % en 2017, celle consacrée à l’Afrique a régressé, passant de 46.9 % en 2016 à 10.8 % en 2017.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, la Pologne a affecté 61.7 % de son APD bilatérale brute aux dix principaux bénéficiaires de son aide. Ces derniers se situent en Europe (en particulier ses pays voisins l’Ukraine et le Bélarus), ainsi qu’au Moyen-Orient et en Afrique. Les dotations à destination de contextes fragiles ont atteint 31 millions USD en 2017 (12.5 % de l’APD bilatérale brute). En savoir plus sur le soutien apporté aux contextes fragiles.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Note : en 2017, la Turquie a reçu 28.2 millions USD au titre de la Facilité de l’UE en faveur des réfugiés en Turquie (FRIT) pour l’aide qu’elle a apportée aux réfugiés syriens.

En 2017, la Pologne a alloué 6.5 % de son APD bilatérale brute, soit 16 millions USD, aux PMA. Ce chiffre représente une baisse par rapport à 2016, où cette part s’établissait à 42.0 %. La moyenne des pays du CAD était de 23.5 % en 2017. Ce sont les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure (32.1 %) et les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure (30.6 %) qui ont reçu la part la plus importante de l’APD bilatérale de la Pologne en 2017, mais il faut noter que 30.8 % de cette aide n’étaient pas ventilés par groupe de revenu.

L’APD totale octroyée par la Pologne aux PMA a représenté 0.02 % de son RNB en 2017 (y compris apports multilatéraux imputés), ce qui est inférieur à l’objectif de 0.15-0.20 % fixé par les Nations Unies.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 48.4 % de l’APD bilatérale polonaise (121 millions USD) ont été affectés au secteur de l’infrastructure et des services sociaux, l’accent ayant été mis sur l’éducation (83 millions USD) et sur le soutien au gouvernement et à la société civile (21 millions USD). L’aide humanitaire a représenté 46 millions USD. Cette même année, les engagements de la Pologne en faveur de la promotion de l’aide pour le commerce ainsi que de l’amélioration des résultats commerciaux des pays en développement et de leur intégration dans l’économie mondiale se sont élevés à 16 millions USD (9.4 % de l’aide bilatérale ventilable).

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

L’APD bilatérale polonaise en faveur de l’égalité femmes-hommes s’est chiffrée à 4 millions USD. En 2017, 2.3 % de l’aide bilatérale ventilable par secteur avaient l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes pour objectif principal ou significatif (ce qui se rapproche des 2.6 % de 2016), bien en deçà de la moyenne des pays du CAD (36 %) et malgré l’examen de l’intégralité du portefeuille bilatéral de la Pologne au regard du marqueur relatif à l’égalité femmes-hommes. En savoir plus sur l’APD axée sur l’égalité des sexes et sur le Réseau du CAD sur l’égalité homme-femme.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Les engagements de l’APD bilatérale de la Pologne dans le domaine de l’environnement se sont élevés à 60 millions USD. En 2017, 36 % de l’aide bilatérale brute ventilable ciblaient l’environnement (contre 2 % en 2016) et 1 % (2 millions USD) était plus particulièrement orienté vers la lutte contre le changement climatique, contre respectivement 33 % et 25 % en moyenne pour les pays du CAD. En savoir plus sur le financement du développement axé sur le climat.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Autres apports financiers

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Cadre institutionnel

Le ministère des Affaires étrangères coordonne la politique de coopération pour le développement au titre du programme global intitulé « Polish Aid ». Même si le ministère des Affaires étrangères a géré 26.8 % de l’APD polonaise en 2016-17, la plupart des fonds (et notamment les contributions à l’UE) sont apportés par le ministère des Finances (61.4 % de l’APD en 2016-17). Celui-ci est également responsable des prêts concessionnels, qu’il gère (et qui sont destinés à certains pays prioritaires en Afrique). Le ministère de l’Éducation fournit également de l’APD via l’octroi de bourses.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Système d’évaluation

La loi polonaise relative à la coopération pour le développement (2011) charge le ministre des Affaires étrangères d’évaluer la mise en œuvre effective des objectifs fixés dans le programme de coopération pour le développement. Le programme pluriannuel de coopération pour le développement 2016-20 définit clairement la fonction d’évaluation ainsi que sa mission, en se fondant sur les normes et les principes d’évaluation du développement international.

Pour le compte du ministre, le Département de la coopération pour le développement (DCD) évalue les activités polonaises de coopération pour le développement. Un poste d’évaluateur indépendant a été créé au sein du département et rend directement compte au Directeur. Le DCD élabore un plan d’évaluation annuel ou bisannuel, qui est rendu public. Les évaluations sont effectuées par des sociétés externes sélectionnées au moyen d’un appel d’offre public.

En 2019, conformément au plan d’évaluation des activités de coopération pour le développement menées par la Pologne en 2018 et 2019 (en polonais uniquement), les informations publiques et les activités de promotion mises en œuvre au titre du programme pluriannuel de coopération pour le développement 2016-20 seront évaluées et les résultats seront mis à profit pour définir les priorités futures. En savoir plus sur l’évaluation en Pologne.

Consulter le site web du Centre de ressources du CAD sur l'évaluation du développement (DEReC) pour plus d’informations sur les évaluations de la coopération polonaise pour le développement.

copy the linklink copied!Résultats obtenus au regard des engagements pris en faveur de l’efficacité de la coopération pour le développement

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Consulter le Tableau de bord de suivi du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (en anglais).

copy the linklink copied!Ressources complémentaires

2017 DAC Peer Review of Poland: https://www.oecd.org/dac/oecd-development-co-operation-peer-reviews-poland-2017-9789264268869-en.htm.

Ministère des Affaires étrangères, République de Pologne : https://www.gov.pl/web/diplomacy.

Polish Aid : https://www.polskapomoc.gov.pl/Polish,Aid,160.html.

Membre du Comité d’aide au développement de l’OCDE (CAD) depuis 2013.

Mentions légales et droits

https://doi.org/10.1787/5cd4ba84-fr

© OCDE 2019

La copie, le téléchargement ou l’impression du contenu OCDE pour une utilisation personnelle sont autorisés. Il est possible d’inclure des extraits de publications, de bases de données et de produits multimédia de l’OCDE dans des documents, présentations, blogs, sites internet et matériel pédagogique, sous réserve de faire mention de la source et du copyright. Toute demande en vue d’un usage public ou commercial ou concernant les droits de traduction devra être adressée à [email protected]. Toute demande d’autorisation de photocopier une partie de ce contenu à des fins publiques ou commerciales devra être soumise au Copyright Clearance Center (CCC), [email protected], ou au Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC), [email protected].