Colombie

Le Venezuela, les États-Unis et le Pérou étaient les trois principales nationalités des nouveaux arrivants en 2021. Parmi les 15 premiers pays d’origine, les États-Unis ont enregistré la plus forte augmentation (+2 700) et le Venezuela la plus forte baisse (-39 000) des flux vers la Colombie par rapport à l’année précédente.

En 2022, le nombre de primo-demandeurs d’asile a diminué de 65 %, pour atteindre environ 5 500. La majorité des demandeurs étaient originaires du Venezuela (5 200), de Cuba (200) et d’Ukraine (28). La plus forte augmentation depuis 2021 concerne les ressortissants de Cuba (+100) et la plus forte diminution les ressortissants du Venezuela (-11 000). Sur les 12 000 décisions prises en 2022, 1 % étaient positives.

L’émigration de citoyens colombiens vers les pays de l’OCDE a diminué de -18 % en 2021, pour atteindre 77 000 personnes. Environ 52 % de ce groupe a émigré vers l’Espagne, 20 % vers les États-Unis et 7 % vers le Mexique.

En juillet 2022, le Conseil national pour la politique économique et sociale de la Colombie a publié le document CONPES 4 100, une stratégie décennale d’intégration des immigrés vénézuéliens. Ce cadre d’action comporte sept axes visant à assurer l’accès aux services publics et au marché du travail, à favoriser l’intégration sociale et culturelle, et à renforcer les capacités des institutions en charge de la politique d’immigration. Le CONPES considère par ailleurs que la collecte de données et d’éléments factuels constitue une clé du succès de la politique migratoire.

Le statut de protection temporaire demeure la principale forme de protection et le principal instrument de régularisation pour les immigrés vénézuéliens en Colombie. Il leur donne le droit de séjourner sur le territoire national, ainsi que la possibilité de déposer une demande de résidence permanente après avoir passé dix ans dans le pays. La mise en place de ce statut, qui constitue un précédent historique dans la région, a été saluée par la communauté internationale.

Depuis 2021, cependant, les immigrés se heurtent à des difficultés croissantes pour obtenir un document d’identité appelé permis de protection temporaire (PPT). En 2023, le gouvernement colombien a pris de nouvelles mesures pour étendre cette protection aux personnes en situation irrégulière. En janvier 2023, Migración Colombia, l’autorité de l’immigration, a instauré un nouveau document/certificat temporaire d’identité pour celles qui demandent un PPT. Ce document permet aux immigrés d’obtenir un accès immédiat aux services publics et d’entrer dans le pays ou d’en sortir de manière temporaire dans l’attente de la délivrance d’un PPT. En avril, la date butoir pour acquérir ce nouveau certificat a été prolongée jusqu’à fin 2023.

Migración Colombia a également lancé en mars de cette année le programme Aún estás a tiempo (« Il est encore temps »), qui offre quatre possibilités aux ressortissants vénézuéliens qui ne sont pas parvenus à obtenir le PPT : a) la validation, par laquelle l’intéressé confirme son désir d’aller au bout de la procédure ; b) le téléchargement, qui permet à une personne ayant déjà déposé une demande de PPT de télécharger un certificat temporaire ; c) le retrait, option devant permettre de remettre plus de 100 000 PPT non encore réclamés par des ressortissants vénézuéliens ; et d) l’enregistrement, solution proposée jusqu’au 30 mai 2023 aux immigrés vénézuéliens auxquels le permis spécial de séjour (permiso especial de permanencia – PEP) ou le statut de réfugié a été refusé et qui n’ont pas mené à son terme la procédure d’obtention du PPT.

En avril 2023, le Congrès colombien a engagé l’examen d’un projet de loi visant à reconnaître les déplacements liés au dérèglement climatique, lequel sera le premier en son genre en Amérique latine. Ce projet de loi, qui donne une définition large des déplacés climatiques, s’attache prioritairement à assurer l’accès au logement, aux services de santé et à l’éducation, et il établit un registre national. Il a été validé un mois plus tard lors de la première des quatre lectures nécessaires à son adoption.

À l’occasion de la levée du « Titre 42 » aux États-Unis, l’Administration Biden a annoncé qu’elle permettrait la mise en place de 100 centres régionaux d’immigration dans l’hémisphère occidental ; actuellement, les autorités colombiennes sont en négociations en vue de participer à cette initiative et à sa mise en œuvre dans de bonnes conditions.

Enfin, Migración Colombia applique actuellement une stratégie baptisée PPT en un día (« Le PPT en un jour »), qui permet de délivrer le document d’identité le jour même de l’enregistrement de l’intéressé.

Pour plus d’informations : www.migracioncolombia.gov.co

Mentions légales et droits

Ce document, ainsi que les données et cartes qu’il peut comprendre, sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s’exerçant sur ce dernier, du tracé des frontières et limites internationales, et du nom de tout territoire, ville ou région. Des extraits de publications sont susceptibles de faire l'objet d'avertissements supplémentaires, qui sont inclus dans la version complète de la publication, disponible sous le lien fourni à cet effet.

© OCDE 2023

L’utilisation de ce contenu, qu’il soit numérique ou imprimé, est régie par les conditions d’utilisation suivantes : https://www.oecd.org/fr/conditionsdutilisation.