1887

Ressources, production et demande de l'uranium : Un bilan de quarante ans

Rétrospective du Livre rouge

image of Ressources, production et demande de l'uranium : Un bilan de quarante ans

La première parution de la publication bisannuelle, Ressources, production et demande de l'uranium, remonte à 1965 et, depuis lors, il s’est imposé à travers le monde comme un ouvrage de référence sur l’uranium. En 40 ans d’existence, le Livre rouge a accumulé une impressionnante moisson de données officielles fournies par les gouvernements. La  rétrospective du «  Livre rouge » a été entreprise pour collecter, rassembler, analyser et publier toutes les informations clés recueillies dans les 20 éditions du Livre rouge parues entre 1965 et 2004. Par ailleurs, c'était l'occasion de compléter certaines informations afin de présenter un état des lieux aussi achevé et exhaustif que possible. Au final, la Rétrospective du Livre rouge dresse un tableau évolutif complet du secteur de l’uranium à l’échelle mondiale dans les domaines suivants : prospection, ressources, production, besoins liés aux réacteurs, inventaires et prix. On y examine dans le détail le chemin parcouru par les grands pays producteurs d’uranium, notamment l’Allemagne (y compris l’ex-République démocratique allemande), l’Australie, le Canada, les États-Unis, la Fédération de Russie (y compris l’ex-Union des républiques socialistes soviétiques) et la France. Ainsi peut-on, pour la première fois, obtenir une vision globale de la production et de la demande annuelles et cumulées d’uranium depuis l’avènement de l’ère atomique. Outre les données chronologiques et les documents connexes, on trouvera dans la Rétrospective du Livre rouge des analyses d’experts qui jettent une lumière nouvelle sur certaines dimensions importantes du secteur comme : le coût des découvertes, les ratios entre ressources et production, et le délai qui sépare la découverte de la production, entre autres.

French English

.

Épilogue – les enseignements

Nuclear Energy Agency

Depuis ses débuts au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’industrie moderne de l’uranium a subi une évolution caractérisée par le passage d’une activité exclusivement destinée à satisfaire les besoins militaires à une activité principalement tournée vers la fabrication de combustible pour alimenter les réacteurs nucléaires civils producteurs d’électricité. Le Livre rouge a suivi la même évolution. La terminologie utilisée pour définir les ressources a évolué définir de façon plus robuste les catégories de ressources et mettre à la disposition des planificateurs, tant dans le secteur public que privé, des outils permettant de mieux évaluer la capacité des ressources d'uranium à répondre aux besoins futurs. Les tranches de coût de production ont été ajustées périodiquement pour tenir compte de l’évolution des prix de marché et des sections du Livre rouge ont été ajoutées ou supprimées dans les éditions successives au fur et à mesure que le secteur devenait plus mature et s’adaptait à l’évolution des contraintes du marché, des contraintes réglementaires ainsi que des attentes de la société. L’essor du nucléaire civil a conduit à s’interroger sur la capacité des ressources à satisfaire les besoins d’uranium futurs. En réponse, le Livre rouge a livré des projections de la puissance nucléaire installée et des besoins d’uranium à long terme. Un regard rétrospectif sur ces projections appelle à beaucoup de modestie quand on mesure l’influence d’événements de portée mondiale ou d’origine sectorielle sur la justesse de ces projections. La crise du pétrole de 1973 a propulsé brutalement l’énergie nucléaire au rang de substitut des énergies fossiles et conduit à livrer des projections trop optimistes de croissance de la puissance installée et des besoins en uranium. Plus tard, les accidents de Three Mile Island et de Tchernobyl survenus respectivement en 1979 et 1986 ont douché les enthousiasmes pour plusieurs décennies.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error