1887

Perspectives de l'OCDE sur les PME et l'entrepreneuriat 2019

image of Perspectives de l'OCDE sur les PME et l'entrepreneuriat 2019

Les nouvelles Perspectives de l'OCDE sur les PME et l’entrepreneuriat présentent les dernières tendances en matière de performance des petites et moyennes entreprises (PME), ainsi que de l'entrepreneuriat et des conditions d’affaires pour les PME. L’édition de cette année présente des données comparatives sur le dynamisme des entreprises, la croissance de la productivité, les écarts de salaires et les exportations par taille d’entreprise dans les pays de l’OCDE et les économies émergentes. Il explore les implications potentielles de la numérisation et de la mondialisation sur les conditions de marché et l'accès des PME aux infrastructures et à des ressources stratégiques telles que le financement, les compétences, la technologie, les données et d'autres actifs de l'innovation. Le rapport fournit une analyse comparative des cadres réglementaires et des politiques visant à uniformiser les règles du jeu pour les PME et les entrepreneurs, et offre une perspective prospective sur les défis auxquels ceux-ci sont confrontés dans leurs affaires et activités. Il contient également des profils de pays décrivant les derniers développements en matière de performance et de conditions de marché pour les PME, les profils pays étant disponibles en version plus détaillée en ligne.

French English

.

Structure de la population des PME et dynamisme entrepreneurial : évolutions et performances sur le plan de la productivité et des salaires

Ce chapitre livre un panorama général de l’évolution du secteur des PME et du dynamisme entrepreneurial, et apporte des éclairages, dans la limite des données disponibles, sur les différences observées entre les pays et entre les secteurs. Si, dans les pays de l’OCDE, la structure globale de la population des PME est restée stable au cours de la décennie écoulée, ce chapitre met au jour la dynamique qui s’est enclenchée dans les activités particulièrement concernées par la transformation numérique, ou en mesure d’en tirer parti. Depuis quelques années, la majorité des nouvelles entreprises, et des nouveaux emplois qui en découlent, sont créés dans des secteurs affichant des niveaux de productivité inférieurs à la moyenne. Or, les chiffres montrent que l’augmentation du nombre d’emplois dans des activités peu productives s’est traduite par une augmentation du nombre d’emplois peu rémunérés, au détriment du bien-être matériel. Il ressort par ailleurs de ce chapitre que, sauf dans le secteur des services, on observe des écarts de productivité entre les PME et les grandes entreprises donnant lieu à des rémunérations plus faibles dans les PME, et que ces écarts de productivité et de salaires sont moins marqués dans les PME qui exportent. Il apparaît en outre que si les chaînes de valeur mondiales favorisent la diffusion des technologies et des savoirs, elles intensifient aussi la concurrence. Ce chapitre montre que les statistiques officielles actuelles permettent d’apporter de précieux éclairages, notamment en ce qui concerne l’hétérogénéité structurelle, mais qu’il importe de continuer à repousser la frontière statistique, en particulier pour aborder les problématiques émergentes.

French English

Tables

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error