1887

Panorama des administrations publiques 2015

image of Panorama des administrations publiques 2015

Le Panorama des administrations publiques fournit aux lecteurs une série d’indicateurs ayant pour but de contribuer à l’analyse et aux comparaisons internationales de la performance dans le secteur public. Des indicateurs sur les recettes, les dépenses et l’emploi dans les gouvernements sont fournis aux côtés de données sur les produits et résultats dans des secteurs clés tels que l’éducation, la santé et la justice. Le Panorama des administrations publiques inclus également des indicateurs sur la gouvernance et la gestion publique incluant les pratiques en matière de transparence de la gouvernance, de gestion des régulations, du fonctionnement des marchés publics et de la mise en œuvre des réformes de l’emploi et de la rémunération dans les gouvernements depuis 2009. Bien que la mesure de la performance soit reconnue depuis longtemps comme ayant un rôle important à jouer pour accroître l’efficacité et l’efficience des administrations publiques, les conséquences de la crise économique et du resserrement de la pression fiscale dans de nombreux pays membres, rendent ces indicateurs plus nécessaires que jamais pour aider les gouvernements à prendre des décisions informées sur des arbitrages souvent difficiles et pour aider à restaurer la confiance dans les institutions publiques.

French Spanish, Korean, English

.

La répartition des recettes publiques entre les niveaux d'administration

Les recettes publiques ne sont pas collectées de la même manière au niveau central, au niveau des États fédérés et au niveau local, car ces différents niveaux d’administration n’ont pas la même aptitude à lever des impôts et à prélever des cotisations sociales. Le volume des impôts perçus par les administrations infranationales peut être considéré comme un indicateur de leur autonomie budgétaire, et le volume de transfert de recettes entre les divers niveaux d’administration comme un indicateur d’interdépendance budgétaire. Toutefois, les recettes incluent à la fois les impôts propres et les impôts partagés et, pour ces derniers, il n’y a aucune capacité budgétaire autonome. Les limites imposées aux administrations infranationales en ce qui concerne la fixation de l’assiette, des taux et des allégements applicables aux impôts locaux pèsent sur leur aptitude à générer leurs propres sources de recettes et, potentiellement, à mieux assurer des biens et services publics « sur mesures ».

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error