1887

Panorama des administrations publiques 2013

image of Panorama des administrations publiques 2013

Le Panorama des administrations publiques 2013 propose un tableau de bord des indicateurs clés dans le but de contribuer à l’analyse et à la comparaison au niveau international des performances du secteur public. Des indicateurs axés sur les recettes et dépenses du gouvernement et l'emploi sont présentés ainsi que des données portant sur des aspects clés des performances des administrations liées aux produits et aux réalisations dans les secteurs de la santé et de l’éducation

Le Panorama des administrations publiques 2013 comprend également des indicateurs qui couvrent des aspects essentiels de la gestion et de la gouvernance publique tels que l’intégrité, l’administration ouverte, la gestion de la réglementation, les nouvelles pratiques d’accessibilité aux services publics ainsi que la gestion des ressources humaines et la rémunération dans le secteur public. Bien que la mesure de la performance des gouvernements soit reconnue depuis longtemps comme ayant un rôle important à jouer pour accroître l’efficacité et l’efficience du secteur public, la récente crise économique et les contraintes fiscales grandissantes dans plusieurs pays membres augmentent la nécessité de développer des indicateurs robustes pour accompagner les prises de décisions des gouvernements.

French German, Korean, Spanish, English

.

Le solde budgétaire et l'endettement par niveau d'administration

Les administrations centrales partagent à des degrés divers leur souveraineté avec les administrations infranationales. Ces dernières peuvent donc connaître des situations budgétaires diverses. Les différents systèmes politiques se caractérisent par des degrés variables d’autonomie des administrations d’États fédérés et des administrations locales en matière de souscription de dettes ; les administrations infranationales sont généralement soumises à des règles budgétaires strictes et, en particulier, leur capacité à s’endetter est souvent limitée. Les engagements en provenance des administrations infranationales résultant de la nécessité de financer les déficits par l’emprunt sont considérés comme de la dette de ces administrations. Des hausses même modestes de l’endettement d’un grand nombre d’entités administratives (des États fédérés ou des municipalités, par exemple) peuvent faire augmenter la dette des administrations publiques (tous échelons administratifs confondus), avec des conséquences sur les soldes budgétaires et, potentiellement, sur les taux d’intérêt de la dette publique.

French German, English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error