1887

Le gouvernement ouvert en Tunisie

image of Le gouvernement ouvert en Tunisie

La Revue du Gouvernement ouvert en Tunisie est la première de son genre à analyser les politiques et les pratiques de gouvernement ouvert ainsi que l’application de leur cadre institutionnel et juridique selon les instruments de l’OCDE. L’analyse se concentre sur la façon d’améliorer l'ouverture du secteur public, la transparence et la responsabilisation pour ainsi favoriser la confiance dans le gouvernement. Ainsi, l’analyse évalue la cohérence et la coordination des politiques de gouvernement ouvert, la participation des citoyens dans l’élaboration des politiques publiques, la gestion des finances publiques, les initiatives anti-corruption et d’intégrité, le rôle des technologies de l’information et de la communication et des médias sociaux. Elle inclut également des études de cas du gouvernement ouvert et du développement local. En rassemblant une multitude d’instruments de l’OCDE et d’expertises dans différents domaines de gouvernance publique, la revue fournit aux décideurs politiques tunisiens, aux fonctionnaires du secteur public et aux activistes de la société civile des indications pratiques concernant la façon d’améliorer et de mettre en œuvre avec succès leur programme national de gouvernement ouvert. De plus, la revue contient une liste de recommandations qui ont été incluses dans le premier Plan d'action de la Tunisie pour le Partenariat pour un gouvernement ouvert.

French English

.

L'engagement civique en Tunisie

L’engagement civique est un aspect crucial du Gouvernement Ouvert. Ce chapitre présente d’abord l’approche par l’OCDE de la participation des citoyens, approche définie suite à plus de dix ans de travail dans ce domaine. Il propose ensuite un panorama des politiques et pratiques tunisiennes actuelles d’implication des citoyens et des entreprises dans l’élaboration des politiques et l’offre des services, ainsi qu’une étude des dispositions de la nouvelle Constitution. Le chapitre analyse ces aspects clés de l’engagement qui incluent les cadres réglementaires et de mise en oeuvre de la législation en matière d’accès à l’information et les pratiques existantes de consultation publique en regard des ressources humaines et financières disponibles. On souligne finalement les opportunités offertes par un usage plus cohérent et stratégique des TIC au service de la participation, notamment la demande nette exprimée par les citoyens et les organisations de la société civile de mieux exploiter le potentiel d’internet et des réseaux sociaux. Les différentes recommandations présentées dans ce chapitre visent à mettre en oeuvre une réforme globale instaurant une élaboration des politiques publiques véritablement inclusive.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error