1887

Documents de travail de l'OCDE sur les questions sociales, l'emploi et les migrations

Cette série a pour objectif de diffuser auprès d’un grand nombre de lecteurs un choix d’études traitant du marché du travail, des politiques sociales et des migrations à usage interne. Il s’agit généralement d’un travail collectif, mais les noms des principaux auteurs sont cités. En général, ces documents de travail existent uniquement en version originale – anglais ou français – avec un résumé dans l’autre langue.

Anglais, Français

The Impact of Publicly Provided Services on the Distribution of Resources

Review of New Results and Methods

Ce document examine la façon dont la distribution des revenus varie dans les pays lorsque la valeur des services publics fournis aux ménages est inclue. L'imputation de la valeur de ces services dans les revenus des ménages et l'analyse de leur potentiel redistributif posent des défis méthodologiques importants, tels que l’estimation et l’allocation de ces services aux bénéficiaires, ou l'ajustement de l'échelle d'équivalence aux besoins associés à ces services. Nous présentons des analyses de sensibilité, en utilisant deux approches innovatrices mises en avant dans la littérature. Le document considère cinq grandes catégories de services publics : éducation, santé, logement social, garde d'enfants et soins aux personnes âgées. En moyenne, dans les pays de l'OCDE, les dépenses relatives à ces prestations «en nature» s’élèvent à environ 13% du PIB, soit légèrement plus que les dépenses relatives aux transferts en espèces - mais avec beaucoup de variations entre pays. Elargir le concept de revenu pour tenir compte des avantages «en nature» augmente considérablement les ressources économiques des ménages : dans un pays typique de l'OCDE, le revenu annuel moyen des ménages serait proche de 28 000 USD, plutôt que 22 000 USD en parité de pouvoir d’achat. Mais les services publics contribuent également à réduire l'inégalité de revenus, d’un cinquième à un tiers en fonction de la mesure d’inégalité. Le Mexique et, selon la plupart des mesures d’inégalités, les États-Unis, le Portugal, l'Irlande et le Royaume-Uni enregistrent des taux de réduction plus élevés, tandis que la Slovénie enregistre des taux de réduction plus faibles. Dans tous les pays, les effets redistributifs sont plus forts parmi les groupes de population spécifiques à risque de pauvreté plus élevé. Entre 2000 et 2007, l'impact redistributif des services publics est resté globalement stable. Toutefois, l'impact est devenu plus fort dans les pays où la part des services dans les revenus des ménages a augmenté de manière significative, alors qu'il s’est affaibli dans les pays où cette part a diminué. Le document suggère que les services publics remplissent un rôle de redistribution directe important dans les pays de l'OCDE.

Anglais

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error