1887

Documents de travail du Département des Affaires économiques de l'OCDE

Documents de travail du Département des affaires économiques de l’OCDE recouvrant toutes les activités de ce département : conjoncture économique, analyse politique et projections ; politique fiscale, dépenses publiques et fiscalité ; questions structurelles dont le vieillissement, la croissance et la productivité, la migration, l’environnement, le capital humain, le logement, les échanges et les investissements, les marchés de l’emploi, la réforme réglementaire, la concurrence, la santé et d’autres thèmes.

Anglais, Français

Corriger les déséquilibres macroéconomiques externes et internes en Turquie

Des politiques macroéconomiques et structurelles efficaces ont permis à l’économie turque de sortir rapidement de la crise mondiale, avec une croissance annuelle moyenne proche de 9 % en 2010-11. Néanmoins, le déficit de la balance des opérations courantes s'est creusé pour atteindre près de 10 % du PIB en 2011, alors que la hausse des prix à la consommation a dépassé les 10 %. Le déficit extérieur constitue une source de vulnérabilité. Cela vaut également pour le taux d'inflation, même s'il est en partie imputable à des facteurs transitoires. Ces déséquilibres sont révélateurs de problèmes de compétitivité et d'une pénurie d'épargne intérieure. Il faut y remédier en s'appuyant à la fois sur les politiques macroéconomiques et structurelles. Les autorités monétaires se sont efforcées de réduire l’instabilité des flux de capitaux, mais l'inflation est restée élevée et fluctuante. Une plus grande importance doit être attachée à l'objectif d'inflation. L’orientation budgétaire reste à peu près satisfaisante, mais pourrait devoir être resserrée, au besoin, pour compléter la politique de restriction monétaire et contribuer au maintien du taux de change réel sur une trajectoire viable. Une croissance plus équilibrée reposant sur une compétitivité renforcée et une augmentation de l'épargne passe, entre autres, par une hausse du taux d'activité, la réduction de l'économie informelle, la croissance de la productivité, l'éducation financière et la mise en place d'une palette plus attrayante d'instruments d'épargne. Une amélioration de l'environnement des entreprises stimulerait l'investissement direct étranger, ce qui permettrait une couverture plus saine des besoins de financement extérieur. Ce Document de travail se rapporte à l’Étude économique de l’OCDE de la Turquie, 2012 (www.oecd.org/eco/surveys/turkey).

Anglais

Mots-clés: compétitivité, politique des marchés financiers, épargne, Turquie, politique monétaire, politique budgétaire
JEL: F32: International Economics / International Finance / Current Account Adjustment; Short-term Capital Movements; E3: Macroeconomics and Monetary Economics / Prices, Business Fluctuations, and Cycles; F41: International Economics / Macroeconomic Aspects of International Trade and Finance / Open Economy Macroeconomics; E52: Macroeconomics and Monetary Economics / Monetary Policy, Central Banking, and the Supply of Money and Credit / Monetary Policy; E62: Macroeconomics and Monetary Economics / Macroeconomic Policy, Macroeconomic Aspects of Public Finance, and General Outlook / Fiscal Policy; O11: Economic Development, Innovation, Technological Change, and Growth / Economic Development / Macroeconomic Analyses of Economic Development; O52: Economic Development, Innovation, Technological Change, and Growth / Economywide Country Studies / Economywide Country Studies: Europe; E2: Macroeconomics and Monetary Economics / Consumption, Saving, Production, Investment, Labor Markets, and Informal Economy; E44: Macroeconomics and Monetary Economics / Money and Interest Rates / Financial Markets and the Macroeconomy; G18: Financial Economics / General Financial Markets / General Financial Markets: Government Policy and Regulation
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error