1887

Documents de travail du Département des Affaires économiques de l'OCDE

Documents de travail du Département des affaires économiques de l’OCDE recouvrant toutes les activités de ce département : conjoncture économique, analyse politique et projections ; politique fiscale, dépenses publiques et fiscalité ; questions structurelles dont le vieillissement, la croissance et la productivité, la migration, l’environnement, le capital humain, le logement, les échanges et les investissements, les marchés de l’emploi, la réforme réglementaire, la concurrence, la santé et d’autres thèmes.

Anglais, Français

Impact potentiel de l'élimination des subsides à la consommation des énergies fossiles sur les émissions de gaz à effet de serre

une évaluation en équilibre général

Se réfèrant à une analyse entreprise conjointement par l'OCDE et l'AIE, les dirigeants du G20 se sont engagés en Septembre 2009 à "rationaliser et éliminer dans le moyen terme les subsides inefficaces des énergies fossiles qui encouragent un gaspillage de leur consommation". Cette analyse, fondée sur les résultats du modèle d'équilibre général ENV-Linkages de l'OCDE, montre que l'élimination des subsides à la consommation d'énergies fossiles dans un certain nombre de pays non-OCDE pourrait réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) de 10% en 2050 (OECD, 2009). Ces subsides sont, en effet, très importants. Les estimations de l'AIE indiquent que les subsides à la consommation d'énergies fossiles dans 37 pays non-OCDE correspondaient à 557 milliards de dollars US en 2008 (IEA, OPEC, OECD, World Bank, 2010). Ceci représente presque cinq fois la somme totale de l'aide bilatérale annuelle aux pays en développement telle que définie par le Comité d'aide au Développement de l'OCDE. Ce document décrit les hypothèses, les données et les conséquences tant environnementales qu'économiques de l'élimination de ces subsides. Il montre que, bien que l'élimination de ces subsides ne compterait que pour un septième environ de l'effort total requis pour stabiliser les concentrations de GES dans l'atmosphère à un niveau de 450 ppm, correspondant à une hausse de la température inférieure à 2°C, la totalité du bénéfice environnemental de cette option ne pourrait être atteint qu'à condition que les émissions dans les pays de l'OCDE soient simultanément sous contrainte. Enfin, malgré le fait que l'élimination de ces subsides implique des bénéfices au niveau mondial à la fois sur le plan environnemental et économique, ceci n'est pas nécessairement le cas au niveau des pays ou des régions. Le document contient aussi une analyse de la robustesse de ces résultats.

Anglais

Mots-clés: émissions des GES, Subsides des énergies fossiles, modèles d'équilibre général
JEL: O41: Economic Development, Innovation, Technological Change, and Growth / Economic Growth and Aggregate Productivity / One, Two, and Multisector Growth Models; H23: Public Economics / Taxation, Subsidies, and Revenue / Taxation and Subsidies: Externalities; Redistributive Effects; Environmental Taxes and Subsidies; Q56: Agricultural and Natural Resource Economics; Environmental and Ecological Economics / Environmental Economics / Environment and Development; Environment and Trade; Sustainability; Environmental Accounts and Accounting; Environmental Equity; Population Growth
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error