1887

Manuel pour la création de marchés de la biodiversité

Principaux enjeux

image of Manuel pour la création de marchés de la biodiversité

Trouver un juste milieu entre la conservation ou l’utilisation durable de la biodiversité et son appauvrissement nécessite de prendre en compte tous les effets de sa destruction. C’est en mettant cette perte en balance avec tout avantage éventuel que l’on peut assurer l’optimisation du bien-être social et économique de chacun. Les systèmes économiques fondés sur le jeu du marché rendent cette pondération possible. Mais il faut pour cela que l’ensemble des incidences du recul de la biodiversité ou de son utilisation soient pleinement internalisées dans les transactions marchandes.

Cet ouvrage illustre comment les pouvoirs publics peuvent internaliser la perte de biodiversité par la création de marchés. Il préconise le recours aux marchés pour faire en sorte que nos préférences collectives pour la conservation et l’utilisation durable se reflètent dans les résultats économiques.

French English

.

Mesures de soutien aux créateurs de marchés

L’influence qu’exercent les acteurs du secteur privé sur la formation et la pérennisation des marchés peut être tout aussi puissante que celle des politiques publiques. Non seulement les mesures prenant en compte et mobilisant ces autres acteurs peuvent avoir un impact beaucoup plus sensible, mais elles ont aussi toutes chances de donner de bons résultats. Les informations relatives aux effets sur la biodiversité peuvent revêtir une certaine importance dans la mesure où de nombreux consommateurs sont disposés à acquitter un prix plus élevé pour réduire ces incidences. La création de structures ayant pour mission de fournir des informations précises peut donc constituer une étape essentielle de la mise en place de marchés, mais il est bien souvent possible d’encourager ou d’associer des organisations privées à la fourniture de ces informations. Les marchés de capitaux peuvent aussi jouer un rôle important dans l’établissement et le fonctionnement des marchés en apportant les financements nécessaires aux start-up. Avant de donner le feu vert aux sociétés financières, il faudrait toutefois s’assurer que le rendement privé des investissements dans des activités favorables à la biodiversité rend bien compte de la valeur de bien public de celle-ci. Faciliter la création de marchés et renforcer les capacités scientifiques et techniques vont de pair. Mieux connaître la biodiversité doit permettre de cerner sa valeur de bien public et, partant, d’autoriser un fonctionnement des marchés compatible avec la fourniture d’une variété maximale d’avantages pour la collectivité.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error