Les économies en transition face à l'environnement

Progrès en Europe centrale et orientale et dans les nouveaux Etats indépendants

La gravité des problèmes environnementaux a été au cœur de la vague de contestations qui a marqué la fin des régimes communistes en Europe centrale et orientale comme dans l’ex-Union soviétique. Cet ouvrage jette un nouvel éclairage sur les interactions qui se sont mises en place entre la réforme des politiques économiques, les efforts engagés pour la protection du milieu naturel, et l’état de l’environnement dans la région, au cours de la transition vers l’économie de marché et l’instauration de sociétés démocratiques à l’œuvre depuis huit à dix ans. Sa nouveauté tient à ce qu'il synthétise une somme considérable d’informations et d’expériences, d’études de cas et d’exemples détaillés, pour offrir une analyse cohérente des progrès accomplis et des défis encore à relever en matière de renforcement des institutions et la réforme des politiques, d'instruments des politiques de l’environnement, de financement des actions environnementales, et de gestion environnementale dans les entreprises. Cette étude passe également en revue les évolutions de la participation du public et de la coopération internationale en faveur de la protection du milieu naturel de la région, tout en examinant les tendances de la pollution industrielle et de la préservation de la biodiversité.

L'analyse montre que les réformes économiques ont joué un rôle crucial dans l’amélioration de l’environnement à travers la mise en place d'incitations qui ont fait baisser les niveaux élévés de pollution. Des pays sont en outre parvenus à des résultats encore meilleurs en renforçant leurs politiques, leurs institutions et le financement de leurs actions en matière d'environnement. Il subsiste cependant de nombreux problèmes préoccupants, et certains problèmes se sont même aggravés durant la période de transition : dans de nombreux pays de l’ex-Union soviétique, en particulier, les crises économiques et la stagnation politique ont contrarié les efforts entrepris en faveur de l’environnement. Pour conforter les progrès accomplis jusqu’ici dans le domaine de l’environnement, il est essentiel que se poursuivent les partenariats entre les gouvernements de la région, les pays donateurs de l’OCDE, les organisations et les institutions financières internationales, les ONG de défense de l’environnement, les associations professionnelles et les syndicats, et que le soutien du public leur reste acquis.

French English, Russian