1887

Examens environnementaux de l'OCDE : Luxembourg 2020

image of Examens environnementaux de l'OCDE : Luxembourg 2020

Le Luxembourg a progressé dans le découplage des pressions environnementales de la croissance économique, dans l’épuration des eaux usées et dans la gestion des déchets et des matières. Il s’est aussi placé comme un centre international de la finance verte. Mais il demeure l'une des économies à plus haute intensité carbone et matière de l'OCDE. Le pays est un carrefour pour le trafic de marchandises et attire quotidiennement des milliers de navetteurs transfrontaliers. Cela exacerbe les émissions de gaz à effet de serre, la pollution de l’air et la congestion routière. L'étalement urbain, la fragmentation des paysages et l'agriculture exercent de fortes pressions sur la biodiversité.

Pour orienter son économie vers un modèle plus vert, le Luxembourg s’est fixé des objectifs environnementaux ambitieux. Verdir la fiscalité, donner des signaux de prix plus forts, encourager l’éco-innovation et l’économie circulaire, intégrer la biodiversité dans toutes les politiques, et investir dans des infrastructures bas-carbone et la mobilité durable, devraient être des priorités.

Ce rapport est le troisième Examen environnemental du Luxembourg. Il évalue les performances en matière de croissance verte et de développement durable, avec des chapitres spéciaux sur deux enjeux majeurs : la qualité de l’air et la mobilité, et la biodiversité.

French Also available in: English

Vers une croissance verte

Le chapitre 3 analyse les progrès du Luxembourg sur la voie d’une économie plus verte et plus inclusive. Il examine les efforts visant à mettre en place un cadre administratif et institutionnel rationnel en faveur du développement durable. Il se penche ensuite sur les mesures de « verdissement » de la fiscalité prises pour mettre les taxes sur l’énergie et les transports au service d’objectifs environnementaux et éliminer les subventions préjudiciables à l’environnement. L’investissement dans les infrastructures et services durables et les performances du Luxembourg en matière d’éco-innovation sont également examinés, de même que les possibilités de rendre le secteur financier plus vert. Enfin, ce chapitre passe brièvement en revue les avancées en matière de prise en considération systématique de l’environnement dans la coopération pour le développement.

French Also available in: English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error