Essai n° 503 : Métabolisme dans les animaux d'élevage

Les études sur le métabolisme chez les animaux d’élevage sont employées pour déterminer qualitativement et quantitativement le métabolisme et/ou la dégradation de la substance active résultant de l'utilisation de pesticide dans les aliments, de l'application directe au bétail, ou du traitement des locaux.

Les études fournissent une évaluation des résidus totaux dans les produits comestibles issus du bétail, aussi bien que les excrétions, identifient les composants principaux du résidu final dans les tissus comestibles, élucident une voie métabolique pour le pesticide chez les ruminants et les volailles et fournissent les preuves q’un résidu est liposoluble ou non. Les études doivent être entreprises à l’aide d’un composé d'essai radiomarqué. Le radio-isotope préféré est 14C, de même 32P, 35S peuvent être utilisés. L’étude chez le ruminant (chèvres en lactation) peut être effectuée sur un animal par expériences. Pour la volaille (poules pondeuses), l'utilisation de dix oiseaux par expériences (ou dose) est recommandée. Le dosage minimum utilisé dans des études orales de métabolisme chez les animaux d’élevage doit correspondre au niveau d'exposition prévu par l'alimentation avec des récoltes traitées contenant les quantités de résidus les plus élevées observées. Le traitement doit être administré oralement (par l'intermédiaire d'un lance-capsule, d'une capsule ou par gavage) ou par application cutanée. L'étude inclut les excrétions, la collecte du lait et des oeufs (deux fois par jour), la collecte des tissus (muscle, foie, …).

French English