Essai n° 478: Toxicologie génétique: Essai de mutation létale dominante chez le rongeur

Les effets létaux dominants (LD) causent la mort embryonnaire ou foetale. L’induction d'un événement létal dominant après exposition à une substance d'essai (liquide, solide, vapeur ou gaz,…) indique que la substance a affecté le tissu germinal des espèces d'essai. Les effets létaux dominants sont souvent le résultat des aberrations chromosomiques (anomalies structurales et numériques), mais les mutations géniques et les effets toxiques ne peuvent pas être exclus.

Cette Ligne directrice recommande des rats ou des souris comme espèces d'essai. Généralement, des mâles sont exposés à la substance d'essai et accouplés aux femelles vierges non traitées. Le moyen le plus employé est l'administration unique de la substance d'essai par voie orale ou par injection intrapéritonéale. Normalement, trois niveaux de dose devraient être employés. Les différentes étapes de la formation des cellules germinales peuvent être testées séparément en employant différents intervalles d'accouplement. Les femelles sont sacrifiées après une période appropriée, et le contenu des utérus est examiné pour déterminer les nombres d'implants et d'embryons vivants et morts. Le calcul de l'effet létal dominant repose sur la comparaison du nombre d'embryons implantés vivants par femelle dans le groupe traité et dans le groupe témoin.

French English