Essai n° 430 : Corrosion cutanée in vitro : Essai de résistance électrique transcutanée (RET)

La présente Ligne directrice porte sur le danger de corrosion cutanée pour la santé humaine. Elle s’appuie sur la méthode d’essai de résistance électrique transcutanée (RET) pratiquée sur un épiderme de rat, laquelle utilise des disques cutanés pour identifier les produits chimiques corrosifs sur la base de leur capacité à provoquer la perte de l’intégrité du stratum corneum normal et de la fonction de barrière. La présente Ligne directrice a été initialement adoptée en 2004 et mise à jour en 2015 pour faire référence au Document Guide sur IATA.

French English