Essai n° 314 : Essais de simulation pour évaluer la biodégradabilité de produits chimiques rejetés dans les eaux usées

Cette Ligne directrice décrit une méthode pour évaluer l’ampleur et la cinétique de biodégradation primaire et ultime de substances organiques dont la voie d’entrée dans l’environnement commence par leur rejet dans les eaux usées. Elle consiste en cinq essais de simulation dans a) un système d’égout, b) de la boue activée, c) de la boue de digesteur anaérobique, d) une zone de mélange d’effluents traités et d’eau de surface, et e) une zone de mélange d’effluents non traités et d’eau de surface. Ces essais sont appropriés pour des substances déversées de façon continue ou discontinue dans les eaux usées.

Les cinq méthodes d’essai décrites sont des systèmes discontinus ouverts ou des systèmes discontinus clos avec écoulement de gaz. Les principaux objectifs sont i) de mesurer la vitesse de biodégradation primaire, ii) de mesurer la vitesse de minéralisation, iii) de suivre, s’il y a lieu, la formation et la disparition des principaux produits de transformation.

Habituellement, une substance d’essai, marquée par un isotope (14C) sur un site approprié, est incubée avec un échantillon environnemental approprié. Des traitements biotiques et abiotiques sont préparés pour chaque substance et condition d’essai. Les quantités de substance parent et de produits de dégradation sont déterminées par des méthodes de séparation chromatographique et de détection radioanalytique.

French English