Essai n° 306: Biodégradabilité dans l'eau de mer

Cette Ligne directrice décrit deux méthodes pour la biodégradabilité en eau de mer.

La méthode du flacon agité consiste en la dissolution d'une quantité prédéterminée de substance d'essai dans le milieu d'essai pour obtenir une concentration de 5-40 mg/l de carbone organique dissous (COD). Cinq flacons, au moins, doivent être utilisés, deux pour la suspension d'essai : deux pour le blanc et un pour le contrôle de la procédure. La solution de la substance d'essai dans le milieu d'essai est incubée, sous agitation, dans l'obscurité ou dans la lumière diffuse, dans des conditions aérobies, à une température fixe qui sera normalement comprise entre 15-20°C. La durée maximum recommandée d'essai est environ 60 jours. La dégradation est suivie des mesures de COD (dégradation finale) et, dans certains cas, d'analyses spécifiques (dégradation primaire). La méthode du flacon fermé consiste en la dilution d'une quantité prédéterminée de substance d'essai dans le milieu d'essai, à une concentration d'habituellement 2-10 mg/l de substance (une ou plusieurs concentrations peuvent être employées). La solution est maintenue dans un flacon rempli fermé, dans l'obscurité, dans un bain-marie ou une enceinte thermostatée entre 15-20°C. La dégradation est suivie en analysant l'oxygène sur une période de 28 jours, mais si la valeur du témoin pour la demande biologique en oxygène reste en dessous d’une limite de 30 %, l'essai pourra être prolongé. Vingt-quatre bouteilles au moins sont utilisées (8 pour la substance d'essai, 8 pour le composé de référence et 8 pour l’eau de mer avec des nutriments). Toutes les analyses sont exécutées en doublon. Quatre déterminations d'oxygène dissous, au moins, sont effectuées (jour 0, 5, 15 et 28) en employant une méthode chimique ou électrochimique.

French English