Essai n° 305: Bioconcentration: Essai dynamique chez le poisson

Cette Ligne directrice décrit une procédure pour déterminer le potentiel de bioconcentration de substances dans les poissons, en régime d’écoulement continu (mais les régimes semi-statiques sont acceptables).

L'essai se compose de deux phases : l'exposition (absorption) et phases post-exposition (élimination). Pendant la phase d’absorption (28 jours normalement et maximum de 60 jours), des groupes séparés de quatre poissons d’une espèce sont exposés à au moins deux concentrations de la substance d'essai. Ils sont alors transférés à un milieu exempt de la substance d'essai pour la phase d’élimination. Une phase d’élimination est toujours nécessaire à moins que l’absorption de la substance pendant la première phase soit négligeable. En plus des deux concentrations d'essai, un groupe de contrôle de poissons est maintenu sans substance d'essai. La concentration de la substance d'essai dans/sur les poissons est suivie pendant les deux phases de l'essai. Pendant l'essai, l'oxygène dissous, le carbone organique total, le pH, la dureté et la salinité totale, et la température sont mesurés dans les récipients. La teneur en lipides et la concentration de la substance d'essai sont déterminées, si possible, sur le même matériel biologique. Dans la mesure du possible, le facteur de bioconcentration à l’état stationnaire apparent (BCF), exprimé en fonction du poids humide total des poissons, et le facteur de bioconcentration cinétique (BCFK) sont calculés. La bioconcentration est exprimée par rapport au contenu de lipide en plus du poids de corps entier.

French English