Essai n° 304A: Biodégradabilité intrinsèque dans le sol

La méthode décrite dans cette Ligne directrice est destinée à l'évaluation du taux de minéralisation dans le sol d'un composé marqué au 14C. La méthode s'applique aux composés volatils ou non, solubles ou non, qui n’inhibent pas les micro-organismes.

L'essai de base comporte le traitement d'un petit échantillon du sol (50g) avec le produit chimique de l'essai marqué au 14C (100µl) dans un flacon biomètre. Le sol et la solution d'essai radioactive sont mélangés. De surcroît, un volume équivalent de la solution d'essai est placé dans un récipient jaugé de 100 ml pour mesurer directement la radioactivité ajoutée. Le flacon biomètre est fermé avec un bouchon dans lequel un filtre Ascarite est inséré. L’appareil est chargé en injectant 10 ml de potasse dans le tube latéral. Des durées d'expérience de 1, 2, 4, 8, 16, 32 et - au besoin - 64 jours doivent être choisies pour la mesure. L'essai exige des déterminations parallèles. La méthode peut inclure des expériences facultatives pour des produits chimiques dont la pression de vapeur est de plus de 0.0133 Pa et pour des produits chimiques relativement persistants. Le dégagement de 14CO2 du produit chimique d'essai est mesuré grâce à l'absorption sur alcali et un comptage par scintillation liquide. La radioactivité du 14CO2 récupéré est portée sur un graphique en fonction du temps. Le temps d'incubation est suffisant quand un total de 50 pour cent de CO2 formé à partir du 14C introduit au départ peut être mesuré. L'incubation doit être arrêtée au bout de 64 jours, que cette valeur soit obtenue ou non.

French English