Essai n° 303: Essai de simulation - Traitement aérobie des eaux usées - A: Unités de traitement par boues; B: Biofilms

Cette Ligne directrice décrit deux essais de simulations utilisés dans le traitement aérobie des eaux usées.

Les Unités de traitement par boues activées sont conçues pour déterminer l'élimination et la biodégradation primaire et/ou finale des composés organiques hydrosolubles par les micro-organismes aérobies dans un système d'essai à fonctionnement continu et simulant l’action des boues activées. Deux unités d'essai à fonctionnement continu tournent en parallèle dans des conditions identiques. Normalement le temps de rétention hydraulique moyen est de 6 h et l'âge moyen des boues est de 6 à 10 jours. Les boues sont épuisées par une de deux méthodes. La substance d'essai est normalement ajoutée à une concentration comprise entre 10 mg/l et de 20 mg/l de carbone organique dissous (COD), aux eaux à traiter d'une seule des unités. La deuxième unité est employée comme contrôle. Le COD, de préférence, ou la demande chimique en oxygène (DCO), ainsi que la concentration de la substance d'essai sont déterminés par analyse spécifique conduite sur des échantillons d'effluent prélevés dans l'unité recevant la substance d'essai.

Pour les Biofilms, des eaux usées synthétiques ou domestiques et la substance d'essai, sont appliqués, séparément ou ensemble, sur la surface interne d’un tube incliné en rotation lente. Une couche de micro-organismes recouvre sur la surface interne. Les effluents du tube sont collectés et décantés et/ou filtrés avant l'analyse du COD et/ou de la substance d'essai par une méthode spécifique. Les unités témoins tournent en parallèle dans les mêmes conditions.

On compare la concentration du COD/DCO dans les eaux à traiter attribuable à la substance d'essai et dans les unités de contrôle, afin de déterminer les quantités de substance d’essai éliminées. Cette différence est comparée à la concentration de la substance d'essai ajoutée pour calculer l'élimination de la substance d'essai. La biodégradation peut normalement être distinguée de la bioadsorption par l'examen soigneux de la courbe d'élimination en fonction du temps.

French English