Essai n° 302A: Biodégradabilité dite intrinsèque: Méthode SCAS modifiée

Cette Ligne directrice décrit une méthode qui est une adaptation de la méthode semi-continue en présence de boue activée (SCAS), mise au point par la « Soap and Detergent Association », pour évaluer la biodégradation primaire de l'alkylbenzène sulfonate. L'essai ne simule pas les conditions réelles d’une installation de traitement d'eaux d'égout.

Les boues activées d'une station de traitement d'eaux d'égout sont déposées dans une unité d'aération. Le composé d'essai (non-volatil, hydrosoluble, organique, non inhibitrice de bactéries à la concentration d'essai) et de l’eau d'égout domestique décantée sont ajoutés, et le mélange est aéré pendant 23 heures. L'aération est alors arrêtée, la boue est décantée et le surnageant est retiré. La boue restante dans la chambre d'aération est alors mélangée à une nouvelle portion de composé d'essai et d'eau d'égout, puis le cycle est recommencé. Les opérations de remplissage et de soutirage sont répétées quotidiennement pendant toute la durée de l'essai. Une concentration élevée des micro-organismes aérobies est employée. La durée de l'essai pour des composés montrant peu ou pas de biodégradation est indéterminée, mais l'expérience suggère que cette durée devrait être au moins de 12 semaines. La biodégradation est déterminée par la teneur en carbone organique dissous dans le liquide surnageant. Ce résultat est comparé à celui obtenu dans un tube contenant une solution témoin réalisée uniquement avec de l'eau d'égout décantée.

French English