Essai n° 301: Biodégradabilité facile

Cette Ligne directrice décrit six méthodes qui permettent le classement des produits chimiques en fonction de leur biodégradabilité facile en milieu aqueux aérobie. Les méthodes sont l’Essai de disparition du COD, l’Essai de dégagement de CO2 (Essai de Sturm modifié), l’Essai MITI modifié (I) (Ministry of International Trade and Industry, Japon), l’Essai en flacon fermé, l’Essai de « screening » modifié de l'OCDE et l’Essai de respirométrie manométrique.

Une solution ou une suspension de la substance d'essai dans un milieu minéral, bien déterminée/décrite, est ensemencée et incubée en aérobie dans l'obscurité ou dans la lumière diffuse. La réalisation en parallèle de témoins avec l'inoculum, mais sans substance d'essai, permet de déterminer l'activité endogène de l'inoculum. Un essai avec un composé de référence (aniline, acétate de sodium ou benzoate de sodium) est réalisé en parallèle pour contrôler la procédure. Normalement, l'essai dure 28 jours. Au moins deux flacons ou récipients contenant la substance d'essai plus l'inoculum, et au moins deux flacons ou récipients contenant l’inoculum seulement doivent être employés ; des récipients uniques suffisent pour le composé de référence. Généralement la dégradation est suivie de la détermination des paramètres tels que le COD, la production de CO2 et la consommation d'oxygène. Les niveaux de passage pour la biodégradabilité facile sont une diminution de 70% du COD et dans le cas des méthodes respirométriques une consommation de 60% de la DThO ou une production de 60% de CO2. Ces valeurs limites doivent être atteintes dans un intervalle de 10 jours au cours de la période des 28 jours de l'essai.

Note. La méthode F de l'essai 301 a été corrigée ; cette modification ne concerne que la version française.

French English