Essai n° 113: Essai de sélection pour la stabilité thermique et la stabilité dans l'air

Cette Ligne directrice décrit des méthodes pour déterminer la stabilité de stockage d'une substance par rapport à la chaleur et à l'air. Deux méthodes s'appliquent aux substances homogènes solides et liquides ainsi qu’à leurs mélanges : l'essai de stockage accéléré et les méthodes d'analyse thermique.

Dans l’essai de stockage accéléré (CIPAC), une instabilité lors d’un stockage de longue durée peut être simulée en appliquant une température plus élevée pendant un essai court. Cet essai consiste à stocker la substance étudiée entre 54°C et 55°C pendant 14 jours puis à l'analyser. Dans des cas simples, il sera suffisant de déterminer une propriété caractéristique avant et après le stockage. La substance est considérée stable à la température ambiante si le point de fusion est resté constant ou si la teneur en substance originale déterminée par analyse n’a pas diminué de plus de 5 pour cent. Dans les méthodes d'analyse thermique (ATG et ATD), l'échantillon et le produit de référence sont chauffés, avec une élévation constante, jusqu'à la température finale dans une atmosphère d'essai définie, soit séparément dans un appareillage ATG ou ATD, soit dans un système combiné. Les modifications de poids de l'échantillon ou les quantités de la chaleur absorbées ou dégagées sont mesurés et enregistrés. La substance est considérée stable à la température ambiante si aucune décomposition ou transformation chimique n'est trouvée en dessous de 150°.

French English