1887

Santé mentale et emploi : Suisse

image of Santé mentale et emploi : Suisse

Dans les pays de l’OCDE, la gestion des problèmes de santé mentale dans la population d’âge actif devient un enjeu essentiel pour les politiques sociales et du marché du travail. Les gouvernements de ces pays sont de plus en plus nombreux à reconnaître que les pouvoirs publics ont un rôle important à jouer pour maintenir au travail les personnes souffrant de troubles mentaux ou pour faciliter la réintégration de celles qui sont sorties du marché de l’emploi, ainsi que pour prévenir l’apparition de ce type de troubles. Ce rapport relatif à la Suisse est le cinquième d’une série de travaux analysant l’approche adoptée par différents pays de l’OCDE face aux défis plus larges, décrits dans la publication Mal-être au travail ? Mythes et réalités sur la santé mentale et l’emploi (OCDE, 2012), auxquels sont confrontés les pouvoirs publics en matière d’éducation, de santé, de politique sociale et d’emploi.

French English, German

.

Résumé

Les pays de la zone OCDE sont de plus en plus nombreux à reconnaître que la mauvaise santé mentale constitue un problème pour les politiques afférentes au secteur social et au marché du travail : elle génère en effet des coûts importants pour les personnes concernées, les employeurs et l’économie tout entière par ses répercussions négatives majeures sur l’emploi, le chômage et la productivité. La politique de la Suisse en la matière offre un tableau contrasté. Plusieurs secteurs – dont la santé, l’éducation et le système de protection sociale – sont dotés de ressources adéquates, ce qui leur permet en principe de mener des actions adaptées aux besoins. Toutefois, l’élaboration des politiques est un processus complexe dans ce pays, en raison du nombre particulièrement élevé d’intervenants, dont les 26 cantons, très indépendants, et un secteur privé important et influent. La coordination des politiques est donc astreignante, ainsi que l’illustre le processus de collaboration interinstitutionnelle, à la fois long et tortueux. En dépit de l’approche volontariste adoptée dans le domaine de l’assurance invalidité et du succès des récentes réformes touchant aux prestations d’invalidité, différents problèmes subsistent, comme l’atteste le nombre toujours aussi élevé de demandes de prestations de l’assurance invalidité émanant de personnes atteintes de troubles mentaux. D’autres changements s’imposent afin d’améliorer sensiblement la situation ; plus généralement, il importe que l’action publique en matière de santé, de politique sociale et d’emploi mette davantage l’accent sur la santé mentale.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error