1887

Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2014

image of Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2014

L’édition 2014 des Perspectives de l’emploi de l’OCDE propose un examen approfondi de l’évolution récente du marché du travail et de ses perspectives à court terme dans les pays de l’OCDE. Elle met en lumière les conséquences de la crise sur les revenus, en montrant que les bas salaires n’ont pas été épargnés par un ralentissement sensible de la progression des salaires réels. Si cette progression ralentie peut aider à restaurer la compétitivité et à stimuler l’emploi, ce qui est essentiel pour faire baisser le chômage, la qualité des emplois ainsi créés compte également. La complexité de la notion de qualité des emplois peut être appréhendée à travers trois dimensions : le salaire, la sécurité de l’emploi et la qualité des conditions de travail. Ces trois dimensions sont très variables d’un pays à l’autre, mais il n’est pas nécessaire de sacrifier la qualité au profit de la quantité des emplois : certains pays réussissent bien sur les deux tableaux. L’emploi non régulier peut avoir des effets néfastes sur la qualité, notamment au regard de la sécurité de l’emploi et de la difficulté de passer à un emploi permanent. Il est nécessaire, dans certains pays, de réformer la législation sur la protection de l’emploi afin de réduire les niveaux élevés d’emploi non régulier. Les compétences jouent un rôle déterminant dans la probabilité d’obtenir un emploi de qualité élevée, comme le montre la nouvelle enquête internationale de l'OCDE sur les compétences des adultes. Ce rôle dépend non seulement des compétences déjà acquises par les employés, mais également de la manière dont elles sont mises en œuvre sur le lieu de travail, qui à leur tour est le reflet des institutions et politiques du marché du travail des pays.

French German, English

.

Éditorial

Malgré de récentes améliorations, les progrès supplémentaires à accomplir pour améliorer la situation du marché du travail restent en grande partie dépendants d’une reprise économique plus large et soutenue. Même si le chômage a reculé à la faveur du redémarrage des créations d’emplois, d’importants écarts subsistent dans de nombreux pays en termes d’emploi, les personnes qui travaillent comme les chômeurs restant profondément marqués par la crise. Les coûts personnels, économiques et sociaux très lourds supportés par les chômeurs pourraient perdurer, plus particulièrement pour ceux qui ont subi une période de chômage prolongée, qui sont confrontés à une dévalorisation de leurs compétences et un risque d’exclusion du marché du travail. Parmi les personnes qui ont conservé leur emploi, un nombre croissant de travailleurs et leurs familles rencontrent des difficultés économiques liées à la baisse du pouvoir d’achat tiré de leurs revenus d’activité. La crise a également aggravé le problème de longue date de la qualité des emplois dans les pays avancés comme dans les pays émergents.

French English, German

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error