1887

Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2010

Sortir de la crise de l'emploi

image of Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2010

Chapitre 1. Sortir de la crise de l’emploi

Comment expliquer que le chômage ait autant augmenté dans certains pays alors que d’autres, qui ont également subi la récession mondiale, ont été moins touchés ? Les gouvernements ont-ils pris les mesures appropriées pour aider les travailleurs à faire face à la crise ? La reprise est-elle susceptible de générer des emplois ?

Chapitre 2. La crise mondiale dans les économies émergentes : impact sur l’emploi et réaction des pouvoirs publics

Comment la crise récente a-t-elle affecté les économies émergentes et leur marché du travail ? Quel est le rôle des politiques d’emploi et des politiques sociales pour soutenir les revenus des personnes en difficulté ? Comment les filets de protection sociale existants peuvent-ils être utilisés au mieux pour répondre à l’augmentation des besoins, et quels sont les défis auxquels ils doivent faire face ?

Chapitre 3. Les déterminants institutionnels des flux d’emplois et de main-d’œuvre

Comment se déterminent les différences entre pays dans les taux d’embauche et de cessation d’emploi ? Les politiques publiques peuvent-elles favoriser la croissance en supprimant les obstacles à la réallocation de la main d’œuvre entre branches d’activité, entreprises et emplois ? Quels sont les effets des différentes mesures sur la probabilité de perdre son emploi et sur les coûts associés à une perte d’emploi ? Et quel est l’impact de ces mesures sur les primes et pertes salariales associées à différents types de transition sur le marché du travail ?

Chapitre 4. Le travail à temps partiel : une bonne option ?

Quelles sont les différences entre emplois à temps partiel et à temps complet en termes de rémunération, d’avancement, de sécurité de l’emploi, d’organisation du travail et de stress ? Le travail à temps partiel est-il une solution pour mobiliser plus largement la main-d’œuvre disponible dans un contexte de vieillissement de la population ? Quels obstacles freinent le retour au travail à plein temps après une période de temps partiel ?

French English

.

Le travail à temps partiel

une bonne option?

L’emploi à temps partiel s’est considérablement développé dans les pays de l’OCDE, évolution qui a été concomitante avec la participation accrue de certains groupes de population traditionnellement les moins présents sur le marché du travail – tels que les femmes avec enfants, les jeunes et les seniors. En dépit des apports législatifs récents visant à améliorer la qualité des emplois à temps partiel, occuper ce type de poste reste pénalisant en termes de salaire, de sécurité de l’emploi, de formation et de promotion. En outre, les travailleurs à temps partiel font face à un risque de pauvreté accru par rapport à leurs homologues travaillant à temps complet, et en cas de perte d’emploi, ils ont moins souvent accès aux systèmes d’assurance chômage et aux services de reclassement. Mais globalement, en termes de satisfaction professionnelle, ces inconvénients semblent être compensés par les avantages que présente le temps partiel, permettant un meilleur équilibre entre travail et vie de famille et offrant de meilleures conditions en termes de santé et de sécurité au travail. Le développement du travail à temps partiel peut permettre d’accroître le taux d’activité global dès lors que certaines conditions sont remplies, en constituant une alternative viable à l’inactivité dans de nombreux cas. Toutefois, dans les pays où l’emploi à temps partiel est très répandu, très peu de salariés à temps partiel reprennent rapidement un emploi à temps complet, la plupart restant à temps partiel pendant de longues périodes. Cela correspond souvent à un choix, mais peut avoir des effets néfastes à long terme, à la fois pour les personnes concernées et quant à la capacité des pays à mobiliser plus largement la main-d’oeuvre disponible dans un contexte de vieillissement de la population. Il est important de réduire les barrières à la reprise d’un emploi à plein-temps. À cet égard, les systèmes de prestations et de prélèvements obligatoires réduisent de façon substantielle le gain monétaire associé au passage d’un temps partiel à un temps complet, et peuvent freiner ce type de transition.

French English

Tables

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error