1887

Mal-être au travail ?

Mythes et réalités sur la santé mentale et l'emploi

image of Mal-être au travail ?

Les coûts d’une mauvaise santé mentale pour les individus concernés, les employeurs et la société au sens large sont considérables. Une estimation prudente de l’Organisation internationale du travail les chiffre à 3-4 % du PIB de l’Union européenne. La plupart de ces coûts se manifestent en dehors de la sphère de la santé. La maladie mentale est à l’origine de pertes considérables de main-d’oeuvre potentielle, de taux de chômage élevés, d’une forte incidence de l’absentéisme pour maladie et d’une moindre productivité au travail.

Ce rapport vise à cerner les données manquantes sur la santé mentale et l'emploi, à enrichir la base de connaissances et ainsi à remettre en question certains mythes, et à donner une vision plus complète des défis stratégiques sousjacents.

French English

.

Prise en charge de la santé mentale

Systèmes, services et dispositifs d'aide

Ce chapitre traite des liens existant entre le traitement thérapeutique et l’emploi des personnes souffrant de problèmes mentaux, à la fois sous l’angle des traitements individuels et dans la perspective plus large du système de santé mentale. Les dernières décennies ont été marquées par l’apparition de traitements médicaux et psychologiques efficaces et le développement de systèmes de santé mentale différenciés et de proximité. Toutefois, ces avancées n’ont pas encore permis d’améliorer sensiblement l’insertion professionnelle des personnes atteintes de troubles mentaux, ni de leur apporter l’indépendance financière. Les données disponibles montrent qu’il existe de nombreuses raisons à cela : l’insuffisance encore très généralisée des traitements, ou le traitement tardif de ces personnes ; certaines caractéristiques intrinsèques des troubles mentaux, même les plus légers, telles que la comorbidité, la chronicité et le rôle de la personnalité ; ainsi que le manque de collaboration entre le système de santé, les employeurs et les autres parties concernées. Enfin, alors que les facteurs socio-économiques ont une influence majeure sur la plupart des troubles mentaux, les questions d’emploi sont singulièrement négligées par la thérapeutique.

French English

Tables

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error