1887

Des débuts qui comptent ! Des emplois pour les jeunes

image of Des débuts qui comptent ! Des emplois pour les jeunes

Améliorer la transition de l’école à l’emploi, et permettre aux jeunes de progresser dans leur carrière et dans leur vie sont depuis longtemps des questions fondamentales pour nos économies et nos sociétés. Aujourd’hui, elles se posent avec encore plus d’acuité  au moment où l’économie globale sort de la crise la plus profonde des 50 dernières années. Les jeunes ont, en effet, payé un lourd tribut à la récente crise de l’emploi, Le taux de chômage des jeunes est proche de 20 % dans la zone de l’OCDE, avec presque 4 millions de jeunes de plus au chômage que fin 2007.  

Les premières expériences sur le marché du travail conditionnent fortement la trajectoire professionnelle. Un bon départ facilite l'insertion et jette les bases d’une carrière intéressante alors qu'un échec est difficile à rattraper. En particulier, la crise de l’emploi est susceptible de marquer négativement à long terme certains jeunes de la génération qui sort aujourd’hui de l’école, surtout ceux qui connaissent plusieurs handicaps, comme le fait d’être peu qualifié et d’être issu d’un milieu défavorisé.  

Pour faire face à la crise de l’emploi pour les jeunes, il faut une implication forte de tous ; les jeunes eux-mêmes, les pouvoirs publics à travers des mesures efficaces et bien ciblées, les partenaires sociaux par leur participation au dialogue social ; et tous les autres acteurs clés tels que les enseignants, les travailleurs sociaux et les parents, qui peuvent réellement changer les choses en investissant dans la jeunesse.  

Ce rapport constitue une contribution importante à la définition de politiques et de pratiques nouvelles favorables à l’emploi des jeunes. Il analyse la situation de l’emploi et du chômage des jeunes dans le contexte de la crise de l’emploi et identifie les mesures qui marchent le mieux dans les pays de l’OCDE. Il analyse également quelles sont les réformes structurelles dans les domaines de l’éducation et du marché du travail qui peuvent faciliter la transition de l’école à l’emploi. Ce rapport met à profit à la fois les faits récents  et les principaux enseignements tirés des 16 examens nationaux qui ont été menés dans le cadre de l’activité de l’OCDE Jobs for Youth/Des emplois pour les jeunes.

 

French English

.

Remarques finales sur la mise en oeuvre des politiques pour les jeunes

Il est nécessaire d’oeuvrer sur de nombreux fronts pour aider les jeunes à s’insérer durablement sur le marché du travail. La réussite tient à la fois à des politiques de fond et à une bonne mise en oeuvre au niveau local, ce qui demande l’implication active des différents acteurs. Il convient d’intervenir dès la petite enfance et, plus particulièrement, de s’assurer que les enfants issus de familles défavorisées et/ou de l’immigration/des minorités ont accès à des services d’éducation préscolaire de qualité. Par ailleurs, pour garantir la pérennité des bénéfices apportés par ces interventions précoces, il importe de fournir à ces enfants et à leurs familles l’aide nécessaire pour faciliter leur progression au sein du système éducatif. Dans la même optique, les mesures individuelles de suivi ciblées sur les jeunes défavorisés qui sont parvenus à s’insérer sur le marché du travail doivent être maintenues pendant une durée donnée. Les pouvoirs publics ne pouvant oeuvrer de manière isolée, la coordination des aides et des incitations doit être assurée par l’ensemble des parties prenantes, les employeurs, les syndicats et les ONG, ainsi que par les jeunes eux-mêmes. Il convient d’élaborer un train de mesures coordonné et complet dans les domaines de l’éducation, de la protection sociale et du marché du travail, mesures qui doivent être mises en oeuvre conjointement par toutes les parties prenantes.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error