1887

Universalité ou spécialisation ?

Institutional Management in Higher Education

La globalisation des échanges commence à toucher les universités nationales un peu partout dans le monde. Pour répondre à cette pression extérieure, chaque établissement cherche plus à s’assurer une notoriété internationale par la recherche que nationale par la pédagogie. La concentration de l’attention et de l’activité sur la recherche conduit, par exemple l’université française à perdre des parts de marché par rapport à d’autres structures d’enseignement supérieur. Une des principales raisons est que la recherche pousse à la spécialisation alors que le marché demande de plus en plus des formations pluridisciplinaires ou transversales. Pour répondre à ces demandes contradictoires de la société, deux scénarios extrêmes sont présentés, l’un qui tente de maintenir l’esprit universaliste des universités et l’autre qui pousse les établissements d’enseignement supérieur à toujours plus de spécialisation au nom de l’excellence de la recherche. Entre ces deux modèles, il y a peut être une voie médiane, difficile, mais combien enrichissante pour la communauté universitaire, à condition cependant de repenser le management universitaire. Dans tout processus de changement, l’erreur majeure est de vouloir confondre la démarche des individus avec celle des organisations. L’université peut assurément continuer à tenir tous les fils conduisant au développement économique, mais on ne peut pas demander à chaque acteur d’avoir ce profil polyvalent. C’est donc la qualité des liaisons interpersonnelles et leur management qui fera la qualité des universités de demain....

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error