1887

Une approche intégrée des systèmes de renforcement académiques

Institutional Management in Higher Education

Au cours des dernières années, la carrière professorale a connu une évolution qui s’apparente à une révolution : diversification très importante des modèles de carrière, de la recherche fondamentale à l’innovation professionnelle au transfert de connaissances ; utilisation accrue des outils informatiques et de l’Internet tant pour la formation que pour la recherche ; quasi-obligation d’un recherche en équipe et en réseau très souvent multidisciplinaire ; partenariats accrus avec l’industrie tant pour la formation que pour la recherche ; règlements de plus en plus complexes et exigeants en matière de propriété intellectuelle. On observe également une compétition accrue, parfois féroce, des universités entre elles et avec l’entreprise privée pour attirer les candidates et candidats les plus prometteurs. Dans un tel contexte, il devient encore plus crucial pour les universités de mettre sur pied des systèmes de renforcement qui soient à la fois équitables et susceptibles non seulement de soutenir la motivation à l’excellence mais également d’attirer et de retenir les meilleurs éléments. Au cours des dernières décennies, les renforçateurs traditionnellement utilisés ont été la rémunération au mérite (merit pay system) et la permanence (tenure), auxquels se sont ajoutés d’autres incitatifs utilisés de façon aléatoire ou conjoncturelle, généralement en l’absence de règles bien établies. La situation actuelle commande un système de renforcement plus riche, plus complexe, plus transparent et plus diversifié qui intègre un ensemble d’incitatifs davantage reliés aux exigences académiques actuelles et à la qualité de vie des membres du corps professoral. Cet article qui s’appuie sur des expériences et réflexions menées à la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal ainsi que sur les orientations de plusieurs universités nord américaines offre l’illustration d’une approche intégrée de systèmes de renforcement académiques, de l’embauche à la retraite, ainsi qu’un modèle de rémunération au mérite adapté à l’Université du XXIesiècle. Un accent particulier est mis sur la nécessité de revoir les critères et les standards de promotion, pierre d’assise de tout système de renforcement intégré cohérent...

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error