Reconnaître l'apprentissage non formel et informel

résultats, politiques et pratiques

Si l’apprentissage a souvent lieu dans un cadre formel et au sein d’un environnement spécialement dédié à cette activité, on apprend aussi une quantité de choses essentielles dans la vie de tous les jours, et ce de façon délibérée ou informelle. Les décideurs des pays de l’OCDE sont d’ailleurs de plus en plus conscients de la source abondante de capital humain que représente l’apprentissage non formel et informel.

Les mesures d’action publique reconnaissant cet état de faits peuvent jouer un rôle clé dans un cadre cohérent d’apprentissage tout au long de la vie, et les pratiques actuelles pourraient être améliorées afin d’attirer l’attention sur les connaissances et compétences que les individus acquièrent en dehors de l’enseignement formel. Le défi auquel font face les décideurs est celui d’un développement des processus visant à reconnaître un tel enseignement et à générer des bénéfices nets, à la fois pour les individus et pour la société dans son ensemble.

Ce rapport, qui repose sur des examens de 22 pays, explore les avantages de la reconnaissance des résultats de l’apprentissage non formel et informel, et dresse un état des lieux des politiques et pratiques existantes avant d’émettre des recommandations sur les façons d’organiser la reconnaissance de ces systèmes d’apprentissage.

French English