Petite enfance, grands défis V

Cap sur l'école primaire

Le passage de l’éducation de la petite enfance à l’enseignement primaire est une étape majeure pour tous les enfants, et une étape par laquelle de plus en plus d’enfants doivent passer. Pour en assurer la qualité, ce processus doit être bien préparé, axé sur l’enfant, géré par du personnel formé travaillant de façon collaborative, et se fonder sur un programme adapté et harmonisé. Avec des transitions de qualité, les effets positifs de la préscolarisation sont davantage susceptibles de se prolonger tout au long de l’enseignement primaire, et au-delà. Si les politiques de transition font partie des préoccupations de nombreux pays depuis une dizaine d’années, peu de travaux ont été menés sur la façon dont les pays de l’OCDE conçoivent, mettent en oeuvre, gèrent et suivent le passage des structures d’éducation des jeunes enfants à l’école primaire. Il importe de combler ces lacunes pour élaborer des stratégies de la petite enfance qui soient cohérentes, équitables et durables.

Le présent rapport fait le point de la situation dans 30 pays membres et pays partenaires de l’OCDE et établit des comparaisons en s’appuyant des rapports nationaux approfondis et sur un questionnaire relatifs aux politiques et aux pratiques de transition. Il s’intéresse essentiellement à l’organisation et à la gestion des transitions, ainsi qu’aux politiques et aux stratégies qui visent à assurer la continuité professionnelle, pédagogique et développementale entre les structures d’éducation et d’accueil des jeunes enfants et les établissements scolaires. Le rapport expose les principaux enjeux de l’action publique qui sont mis en avant par les pays participants, ainsi qu’un grand nombre de stratégies pratiques pour y faire face. Dans sa conclusion, il énonce six orientations à caractère transversal censées orienter l’élaboration future des politiques publiques.

French English