1887

Petite enfance, grands défis II

Éducation et structures d'accueil

image of Petite enfance, grands défis II

Cet examen consacré à l’éducation et à l’accueil des jeunes enfants (EAJE) dans 20 pays de l’OCDE décrit les facteurs sociaux et économiques ainsi que les concepts et les recherches qui influent sur la politique de la petite enfance. Parmi ceux-ci, on peut citer la participation grandissante des femmes au marché du travail, la nécessité de permettre à celles-ci de concilier responsabilités professionnelles et familiales de façon plus équitable pour elles, les défis démographiques auxquels sont confrontés les pays de l’OCDE et surtout les problèmes d’accès, de qualité, de diversité, de pauvreté infantile et de handicap scolaire auxquels il faut s’attaquer. Petite enfance, grands défis II souligne les progrès accomplis par 20 pays dans la mise en œuvre des grands principes d’une politique d’EAJE réussie – principes définis dans le premier volume, Petite enfance, grands défis (OCDE, 2001). Ce deuxième volume offre également de nombreux exemples d’initiatives nouvelles en matière d’EAJE. Dans leurs conclusions, les auteurs recensent dix domaines d’action requérant l’attention des pouvoirs publics. L’ouvrage présente aussi des « profils nationaux » qui donnent une vue d’ensemble des systèmes d’EAJE en place dans les 20 pays examinés.

French English, Korean

.

Pourquoi les pays investissent dans l'éducation et l'accueil des jeunes enfants

Le chapitre 1 examine les raisons pour lesquelles l’éducation et l’accueil des jeunes enfants (EAJE) sont devenus une priorité des pouvoirs publics dans de nombreux pays. Au cours des dernières décennies, le développement économique et les mutations sociales rapides qu’ont connus les pays de l’OCDE ont bouleversé les schémas traditionnels d’organisation familiale et d’éducation des enfants. Parmi les facteurs immédiats ayant attiré l’attention des pouvoirs publics sur les questions d’éducation et d’accueil des jeunes enfants, il faut citer : le souhait d’augmenter la participation des femmes au marché du travail ; le besoin de concilier plus équitablement travail et responsabilités familiales pour les femmes ; les défis démographiques croissants qui s’imposent aux pays de l’OCDE et en particulier aux pays d’Europe et d’Asie examinés ; enfin, la nécessité de résoudre les problèmes de pauvreté des enfants et de handicaps scolaires. Le chapitre s’achève sur une analyse des raisons pour lesquelles les pays devraient considérer l’EAJE comme un bien public au même titre que l’enseignement public.

French

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error