1887

Le rôle de l'État dans la différenciation des établissements en Nouvelle-Zélande

Institutional Management in Higher Education

Le système d’enseignement supérieur néo-zélandais constitue un ensemble de petite taille, mais complexe, d’établissements d’enseignement post-secondaire, d’établissements polytechniques, d’instituts de technologie et d’universités qui, à première vue, semble proposer des formations d’une remarquable diversité aux quelques quatre millions d’habitants. Si d’importants textes de loi adoptés en 1990 ont défini de façon formelle quatre grandes catégories d’établissements d’enseignement tertiaire publics, en pratique, toutefois, les douze dernières années témoignent d’une convergence progressive des types d’établissements.

A travers un bref historique du système, l’analyse des missions et valeurs des établissements, et les indicateurs de performance rendus publics, cet article étudie et montre, avec exemples à l’appui, comment les établissements d’enseignement supérieur néo-zélandais ont convergé au cours des douze dernières années. Cette évolution s’est déroulée durant un long processus de déréglementation au cours duquel c’est le marché qui, se substituant à la politique gouvernementale, a régi l’orientation du système et des établissements qu’il regroupe. Même la récente politique du gouvernement, qui préconise officiellement l’instaurat ion d’identités fortes et distinctes pour les établissements d’enseignement tertiaire et une plus grande différenciation entre eux, a été contrariée par une intervention des mêmes décideurs visant à empêcher l’évolution du système en limitant le nombre d’universités dans le pays.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error