1887

La réduction des programmes de formation

Une question de pouvoir

Institutional Management in Higher Education

Au début des années 90, le gouvernement néerlandais et des représentants des organisations patronales ont exhorté le secteur de l’enseignement supérieur professionnel (HBO) à restructurer son offre de formations. Les différentes filières du HBO ont été sommées de réduire le nombre de leurs programmes afin d’en améliorer les performances. Une théorie fondée sur la dépendance financière et l’analyse de réseau est avancée pour expliquer pourquoi certains sous-secteurs ont réagi différemment aux pressions exercées. L’analyse expérimentale de quatre sous-secteurs est effectuée : agriculture, économie, ingénierie, et culture-société. L’hypothèse de départ n’a pu être qu’en partie confirmée, mais un effet combiné d’une dépendance à l’égard du gouvernement, d’une dépendance à l’égard du marché du travail, et de l’hétérogénéité sous-sectorielle est démontrable. Vu le nombre limité de cas étudiés, des recherches complémentaires sont recommandées. Parallèlement, il est entendu que la macro-démarche quantitative retenue doive être complétée par des microanalyses (études de cas) de l’apparition et de la disparition des programmes de formation.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error