1887

Politiques et gestion de l'enseignement supérieur

Institutional Management in Higher Education

  • Discontinued

Publié antérieurement sous le titre Gestion de l'enseignement supérieur, le journal Politiques et gestion de l'enseignement supérieur est publié trois fois par an par le Programme de l'OCDE sur la gestion des établissements d'enseignement supérieur (IMHE). Il analyse ce domaine à travers des articles et rapports sur l'assurance qualité, les ressources humaines, le financement et l'internationalisation. C'est également une source d'information sur les activités et événements organisés par le Programme IMHE de l'OCDE.

Publié depuis 2009 en anglais seulement ; seuls les résumés des articles sont disponibles en français.

French English

L'accès à l'enseignement supérieur fondé sur un apprentissage extrascolaire

L'expérience de la Norvège

Institutional Management in Higher Education

À partir du début de l’année universitaire 2001 2002, les élèves qui n’avaient pas terminé leurs études secondaires ont pu entrer dans l’enseignement supérieur en justifiant dûment de la compétence acquise dans un contexte extrascolaire, en norvégien, realkompetanse. Cet article présente les résultats d’une évaluation de cette réforme dans l’enseignement supérieur norvégien. Il s’appuie pour cela sur les entrevues tenues avec des responsables de quelques universités et instituts universitaires et sur des données quantitatives tirées des registres des demandes. Il ressort de cette étude que la réforme répond pour l’essentiel aux intentions du législateur et qu’elle fournit une seconde chance à des personnes qui, en général, n’ont pas été associées à l’enseignement supérieur. Toutefois, les conclusions donnent à penser qu’il existe des variations considérables dans la manière dont les universités et les instituts se sont adaptés à cette réforme. L’implantation géographique et l’offre d’étudiants sont des facteurs qui influent sur la réaction des établissements face à la réforme. Les instituts situés dans des zones rurales et où le nombre de postulants est faible réagissent en général de façon plus positive à la réforme et il semble qu’il soit plus facile pour les postulants d’être évalués et d’être admis à poursuivre des études dans ces établissements.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error