1887

Équité et qualité dans l'éducation

Comment soutenir les élèves et les établissements défavorisés

image of Équité et qualité dans l'éducation

Dans les pays de l’OCDE, près d’un élève sur cinq n’atteint pas le niveau minimum de compétences de base. En outre, les élèves issus de milieux socio-économiques défavorisés sont deux fois plus susceptibles d’obtenir de mauvais résultats scolaires. Le manque d’équité et d’inclusion peut entraîner l’échec scolaire : en moyenne, un jeune sur cinq quitte ainsi l’école avant la fin du deuxième cycle de l’enseignement secondaire.

La réduction de l’échec scolaire est bénéfique, tant pour la société que pour les individus. Les systèmes d’éducation les plus performants des pays de l’OCDE sont ceux qui allient qualité et équité. Ce rapport présente une série de recommandations politiques pour permettre aux systèmes d’éducation d’accompagner l’ensemble de leurs élèves vers la réussite.

French English

.

Synthèse

La réduction de l'échec scolaire est bénéfique pour la société et les individus. Elle peut également contribuer à la croissance économique et au développement social. En effet, les systèmes d’éducation les plus performants parmi les pays de l'OCDE sont ceux qui conjuguent qualité et équité. L’équité en matière d’éducation implique que les caractéristiques personnelles ou sociales, telles que le genre, l’origine ethnique ou le milieu familial, ne constituent en aucun cas des obstacles à la réalisation du potentiel éducatif de chaque individu (équité), et que chacun atteigne un niveau minimum de compétences (inclusion). Dans ces systèmes d’éducation, une très grande majorité d’élèves ont la possibilité d'acquérir des compétences élevées, indépendamment de leurs caractéristiques personnelles et socio-économiques.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error