1887

En finir avec l'échec scolaire

Dix mesures pour une éducation équitable

image of En finir avec l'échec scolaire

En finir avec l'échec scolaire remet en cause l’idée qu’il y aura toujours des ratés et des marginaux, ceux qui ne peuvent ni ne veulent réussir à l’école. En réalité, des initiatives prises dans de nombreux pays démontrent qu’il est possible d’abaisser le taux d’échec et de décrochage scolaire – et de réduire l’énorme coût social des adultes qui n’ont pas acquis les qualifications de base indispensables pour trouver leur place dans la société. Cet ouvrage propose une précieuse analyse comparative des démarches nationales en matière d’équité en éducation et examine, notamment, les aspects suivants ; la filiarisation, les classes de niveau et la sélection par les résultats ; le choix de l’école ; les structures de l’enseignement secondaire et les programmes de la deuxième chance ; le redoublement ; les liens école-famille ;  l’éducation des jeunes enfants ; l’affectation des ressources ; les objectifs chiffrés d’équité ; les besoins spéciaux des migrants et des minorités.  L’analyse conclut que trois facteurs jouent un rôle déterminant pour l’équité dans l’éducation (la conception des systèmes éducatifs, les pratiques de classe et la dotation en ressources), et propose aux pouvoirs publics, dix mesures appuyées par des données, pour réduire le taux d’échec et d’abandon scolaire.

French English

.

Introduction : cerner les enjeux

Ce chapitre présente la question de l’équité dans l’éducation et décrit les méthodes de cette étude et le champ de ce rapport. Il aborde un ensemble de problématiques telles que l’équité dans l’enseignement obligatoire, la sortie prématurée du système scolaire et l’impact des différents parcours éducatifs sur l’équité, et fait valoir que ces problèmes, quoique très courants, peuvent trouver et ont trouvé des solutions satisfaisantes. Évoquant le débat philosophique sur l’équité, il propose une définition simple des deux grandes dimensions de l’équité dans l’éducation : l’égalité des chances (le milieu social ne doit pas faire obstacle aux résultats) et l’inclusion (un niveau minimal d’éducation de base pour tous). Il examine ensuite le contexte plus large de l’action publique dans lequel s’inscrivent les objectifs d’équité et les données attestant des tendances des inégalités de revenus. La dernière partie du chapitre affirme que l’équité dans l’éducation est un objectif fondamental de l’action publique.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error