1887

L'impact de l'économie géographique sur le PIB par tête dans les pays de l'OCDE

Cet article examine dans quelle mesure la dispersion des performances économiques entre pays de l’OCDE peut être expliquée par la proximité de zones denses d’activités économiques. Pour ce faire, divers indicateurs de distance par rapport aux marchés et de coûts de transports sont ajoutés comme déterminants dans un modèle de Solow augmenté, utilisé comme référence. Diverses mesures de distance sont estimées avoir un effet significatif sur le PIB par habitant. De plus, l’impact économique estimé est loin d’être négligeable. L’éloignement par rapport aux marchés pourrait pénaliser l’Australie et la Nouvelle Zélande, par rapport à la moyenne des pays de l’OCDE, à hauteur de 11 % du PIB. A l’inverse, la Belgique et les Pays-Bas bénéficieraient de leur position centrale pour environ 6-7 % du PIB. Des premières indications suggèrent également que les dépenses en R-D et en capital humain peuvent avoir un effet plus fort sur le PIB par tête dans les pays ayant un fort degré de concentration urbaine.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error