1887

Réformes économiques 2012

Objectif croissance

image of Réformes économiques 2012

Objectif croissance est la publication annuelle dans laquelle l'OCDE met en évidence l'évolution des politiques structurelles dans ses pays membres. Elle identifie des priorités de réformes structurelles visant à renforcer les revenus réels pour chacun de ses pays membres, ainsi que pour des économies émergentes clés (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Indonésie et Russie). En outre, un bilan de la mise en œuvre des réformes dans tous les pays couverts est régulièrement établi dans le cadre des analyses réalisées pour Objectif croissance.

Cette publication offre un ensemble d'indicateurs comparables au niveau international, permettant aux pays d'évaluer leurs performances économiques et leurs politiques structurelles dans un large éventail de domaines. Chaque édition contient en outre plusieurs études thématiques.

French English

.

Les réformes structurelles en temps de crise

Si la crise confronte la politique économique à de nouveaux écueils, elle a aussi rendu plus apparente la nécessité de procéder à des réformes structurelles. Ce premier chapitre d’Objectif croissance évalue les progrès réalisés par les pays dans la mise en œuvre des réformes structurelles depuis le début de la crise et couvre toute la période 2007-11.Le principal enseignement d’économie politique ressortant de l’analyse est que la crise et la récession qui a suivi ont servi de catalyseur à la réalisation de réformes structurelles, surtout dans les pays de l’OCDE où ces réformes étaient les plus nécessaires. La profondeur de la crise sur le marché du travail, en particulier, a favorisé des réformes structurelles destinées à accroître l’utilisation de la main-d’œuvre. La nécessité d’assainir les finances publiques et les pressions financières découlant de l’explosion de la dette souveraine ont imprimé un nouvel élan aux réformes, avec une nette accélération des mesures politiquement sensibles destinées à doper la croissance potentielle, à restaurer la compétitivité des prix et à rétablir la viabilité budgétaire, notamment dans certains pays de la zone euro.À terme, la priorité devrait être accordée à la promotion de l’emploi dans le cadre de l’effort continu d’assainissement des finances publiques. Pour l’heure, il paraît tout à fait justifié de laisser les politiques d’activation, visant à assurer le recyclage des travailleurs déplacés et à encourager le retour au travail, à l’abri des efforts d’assainissement budgétaire. En outre, dans les pays qui souffrent de nouveaux revers économiques, il importe de tirer parti des enseignements de la crise financière pour déterminer les politiques qui peuvent contribuer à amortir l’impact sur le marché du travail et la situation sociale de la faiblesse de l’activité, notamment en utilisant des dispositifs de chômage partiel. Les réformes du système d’imposition, surtout une réduction des dépenses fiscales, et le déplacement d’une partie de la charge fiscale pesant sur le travail, pourrait contribuer à la relance de l’emploi et faciliter l’assainissement des finances publiques. Les réformes des marchés des produits pourraient aussi doper la croissance à court terme, surtout si elles sont mises en œuvre dans les secteurs abrités où le potentiel de création rapide d’emplois est relativement élevé, comme le commerce de détail et les services professionnels.

French English

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error