1887

2023 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2023 Numéro 1

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2023 Numéro 1

La situation économique mondiale a commencé à s’améliorer, grâce à la baisse des prix de l’énergie, au redressement de la confiance des entreprises et des consommateurs et à la réouverture de la Chine. Cependant, comme le soulignent les Perspectives économiques de l’OCDE, cette embellie est fragile et la reprise devrait rester faible par rapport aux niveaux du passé, les effets du resserrement des politiques monétaires se faisant de plus en plus sentir. Les Perspectives énumèrent toute une série de risques, notamment la possibilité que l’inflation se révèle plus persistante que projeté et que l’impact de la hausse des taux d’intérêt sur les marchés financiers et sur l’activité économique soit plus marqué que prévu. Des mesures soigneusement calibrées doivent être prises par les pouvoirs publics pour atténuer l’impact de la série de chocs subis récemment par l’économie mondiale, rétablir la stabilité économique et renforcer les perspectives d'une amélioration forte, inclusive et durable des niveaux de vie.

Cette édition comporte une évaluation de la situation économique mondiale, un chapitre consacré à la promotion de l'égalité entre les genres à l’appui d'une croissance plus forte et d’une résilience plus grande de l’économie, et un chapitre résumant les évolutions et fournissant des projections par pays. Tous les pays membres de l’OCDE sont examinés, ainsi que certaines économies partenaires.

French Also available in: English

Luxembourg

La croissance du PIB devrait ralentir, passant de 1.6 % en 2022 à 0.8 % en 2023, avant de se redresser pour atteindre 2 % en 2024. L’activité mesurée dans les services financiers et les assurances, qui constituent un secteur clé, est en train de fléchir, et le durcissement des conditions financières freine l’investissement privé. La consommation intérieure soutiendra l’activité en 2023 et 2024, et un redressement partiel des exportations nettes et de l’investissement stimulera la croissance en 2024. Les risques vont plutôt dans le sens d’une révision à la baisse des projections, car la correction qui s’annonce sur le marché du logement pourrait avoir un impact plus important que prévu sur la consommation privée. L’activité mesurée est très sensible aux prix et aux évolutions sur les marchés financiers.

French Also available in: English

Tables

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error