1887

2023 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2023 Numéro 1

La route est encore longue

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2023 Numéro 1

La situation économique mondiale a commencé à s’améliorer, grâce à la baisse des prix de l’énergie, au redressement de la confiance des entreprises et des consommateurs et à la réouverture de la Chine. Cependant, comme le soulignent les Perspectives économiques de l’OCDE, cette embellie est fragile et la reprise devrait rester faible par rapport aux niveaux du passé, les effets du resserrement des politiques monétaires se faisant de plus en plus sentir. Les Perspectives énumèrent toute une série de risques, notamment la possibilité que l’inflation se révèle plus persistante que projeté et que l’impact de la hausse des taux d’intérêt sur les marchés financiers et sur l’activité économique soit plus marqué que prévu. Des mesures soigneusement calibrées doivent être prises par les pouvoirs publics pour atténuer l’impact de la série de chocs subis récemment par l’économie mondiale, rétablir la stabilité économique et renforcer les perspectives d'une amélioration forte, inclusive et durable des niveaux de vie.

Cette édition comporte une évaluation de la situation économique mondiale, un chapitre consacré à la promotion de l'égalité entre les genres à l’appui d'une croissance plus forte et d’une résilience plus grande de l’économie, et un chapitre résumant les évolutions et fournissant des projections par pays. Tous les pays membres de l’OCDE sont examinés, ainsi que certaines économies partenaires.

French Also available in: English

Évaluation générale de la situation macroéconomique

La situation économique mondiale a commencé à s’améliorer, mais la reprise demeure fragile. La baisse des prix de l’énergie contribue au recul de l’inflation globale et à l’atténuation des tensions pesant sur le budget des ménages, la confiance des entreprises et des consommateurs, qui était tombée à un bas niveau, se redresse, et la réouverture totale de la Chine, plus précoce que prévu, a stimulé l’activité mondiale. Dans le même temps, l’inflation sous-jacente s’avère persistante en raison de l’augmentation des bénéfices dans certains secteurs et des fortes tensions qui s’exercent toujours sur les coûts du fait de la résilience des marchés du travail. Les effets de la hausse des taux d’intérêt dans le monde se font en outre de plus en plus sentir, en particulier sur les marchés immobiliers et les marchés financiers. Des signes de tensions ont commencé à apparaître dans certains segments des marchés financiers, sur fond de réévaluation des risques par les investisseurs et de durcissement des conditions de crédit. La croissance du PIB mondial devrait ralentir et passer de 3.3 % en 2022 à 2.7 % en 2023, avant de se redresser légèrement pour s’établir en 2024 à 2.9 %, un taux encore modéré. L’orientation restrictive des politiques monétaires freinera la croissance de la demande pendant un certain temps, sachant que les effets du resserrement monétaire opéré en 2022 ne se feront pleinement sentir qu’à la fin de cette année ou au début de 2024. Dans les économies du G20, l’inflation annuelle mesurée par les prix à la consommation devrait refluer de 7.8 % en 2022 à 6.1 % en 2023 puis à 4.7 % en 2024, à la faveur de la baisse des prix de détail de l’énergie et des produits alimentaires, de l’atténuation des tensions exercées par la demande et de l’atténuation des goulets d’étranglement au niveau de l’offre. L’inflation sous-jacente devrait se révéler relativement persistante mais revenir progressivement vers l’objectif retenu dans les grandes économies avancées d’ici la fin de l’année prochaine.

French Also available in: English, Italian

Tables

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error